La série “Fath El Anadous” (“La Conquête de l’Andalousie”) qui revient sur le parcours historique de Tariq Ibn Ziyad relance le débat ses origines réelles. Diffusée à l’occasion du Ramdan sur certaines chaînes, cette superproduction traite le parcours du conquérant de l’Andalousie dont la lingée est contestée.

La vie du Conquérant, Tariq bin Ziyad, telle que montrée par la série controversée “La Conquête de l’Andalousie” n’est pas en concordance avec les historiens. En effet, de nombreuses sources indiquent ses origines algériennes, alors que dans la série il a été décrit comme étant issu du Maroc. Cette “contre-vérité” historique n’a pas laissé indifférents les algériens qui ont vite montrés leur colère.

Réalisée par le Koweïtien Mohamed Sami Al Anzi, le tournage de la série s’est fait dans plusieurs endroits dont Beyrouth au Liban. Elle comprend des acteurs de divers pays arabes, dont le Marocain Hicham Bahloul, qui incarne le rôle de Chaddad, l’ami de Tariq Ibn Ziyad et commandant de son armée.

Le personnage du leader musulman est, lui, incarné par l’acteur syrien Suhail Jebai. Toutefois, le réalisateur du feuilleton Mohamed El Anzi avait tenu à rassurer sur Twitter les algériens et marocains sur le contenu de la série.

“Une guerre virtuelle” pour s’approprier Tariq Ibn Ziyad

Dés l’annonce de la diffusion par MBC pendant le Ramadan d’une série sur le principal acteur de la conquête musulmane de l’Andalousie, “une guerre virtuelle” a éclaté entre algériens et marocains sur l’origine du grand conquérant arabe.

Ainsi, les marocains et les algériens se disputent, depuis la diffusion de la série, sur les réseaux sociaux le grand guerrier Tarek Ibn Ziyad. C’est la superproduction de ce ramadan produite par le groupe saoudien MBC, “Fath El Anadous” sur le parcours historique de Tariq Ibn Ziyad, qui a relancé le débat sur les origines réelles du conquérant de l’Andalousie.

Tariq Ibn Ziyad est berbère né en Algérie ?

Le marocains ont indiqué que Tariq Ibn Ziyad est reconnu comme Marocain dans les manuels scolaires de nombreux pays, ou alors le billet de 5 livres de Gibraltar avec la représentation de Tariq Ibn Ziyad et de l’étoile à 5 branches marocaine en arrière plan. Ce que rejette plusieurs milliers d’internautes algériens, qui affirment que Tariq Ibn Ziyad est berbère né en Algérie et qui s’est déplacé au Maroc pour conquérir l’Andalousie.

Certains internautes algériens accusent également le groupe saoudien MBC d’avoir “volé l’histoire algérienne, car elle n’a pas attribué le conquérant de l’Andalousie à l’Algérie, pays d’origine selon eux”. D’autres dénoncent, l’absence de participation algérienne dans une superproduction à la distribution internationale arabe.

Mensonge et falsification de l’histoire

La série controversée “La conquête de l’Andalousie” est un drame syro-libanais produit par le Koweït, documentant l’ère de la conquête de l’Andalousie dans l’histoire islamique. Le scénario se base sur le personnage de Tariq Ibn Ziyad et ses victoires en Afrique du Nord et Péninsule Ibérique. Il est actuellement diffusé sur les chaînes saoudiennes, Sharjah, Qatar, Koweït Al-Oula et Al-Maghrabi Al-Oula.

Il semble que les chaînes algériennes n’aient pas prêté attention à la série “Fatah Al-Andalus”. La raison est qu’elle porte sur le personnage du héros, le leader Tariq Ibn Ziyad et son affiliation au Maroc. Les Algériens ont attaqué la série et l’ont accusée de mensonge et de falsification de l’histoire. Ils tiennent à affirmer que Tariq Ibn Ziyad est algérien alors que la série en question le montre comme étant marocain.

Les frontières actuelles n’existaient pas à l’époque

De leur côté, les responsables de l’œuvre ont répondu que les historiens se sont mis d’accord sur la lignée de Tariq Ibn Ziyad. Pour eux, les frontières actuelles sont l’oeuvre des puissances coloniales, de ce fait, elles n’existaient pas du temps de Tariq Ibn Ziyad.

Pour sa part, le producteur et réalisateur Al-Anazi avait précédemment publié sur son compte Twitter une présentation intitulée « Tariq bin Ziyad, marocain ou algérien ?». Dans son intervention, plusieurs éléments portant sur l’origine et la nationalité de ce dirigeant, et Al-Anzi a commenté en disant : “Bientôt, le travail sera présenté et cette controverse sera résolue”.

Al-Anzi souligne en effet que Tariq Ibn Ziyad existait avant le “Sykes-Picot” (l’accord franco-britannique qui divisait un certain nombre de pays qui étaient sous l’autorité des Ottomans), et il souligne qu’il est musulman avant toute autre nationalité.

Les historiens divergent sur sa lignée

Les historiens s’accordent unanimement à dire que la lignée de Tariq bin Ziyad est différente. Certains d’entre eux disent qu’il était un Persan et certains d’entre eux ont dit qu’il était un Arabe. Selon l’écrivain algérien Amin Zaoui, Tariq Ibn Ziyad serait né à Oued Souf en Algérie. D’autres algériens affirment que le grand guerrier est algérien pour preuve, il porte le nom d’un ferry algérien.

Un professeur d’histoire islamique à l’Université de Batna, indique que les historiens divergeaient sur les origines de Tariq Ibn Ziyad. Certains disaient qu’il était un Arabe et certains disaient qu’il était un Berbère comme Ibn Adhari et d’autres ont dit qu’il était persan.

Mais il est fort probable qu’il soit amazigh issu de Nafza une tribu berbère qui s’est installée dans le Maghreb central oriental et l’Afrique de l’Ouest, à peu près l’état actuel de Khenchela et Beja en Tunisie. Il y a aussi ceux qui le réfèrent à la tribu berbère Zenata installée dans la périphérie de Tlemcen. Enfin, il y a ceux qui le rendent à la tribu marocaine Al-Sadaf, malgré la faiblesse de leurs arguments.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici