Un gala artistique organisé à M’chedallah dans la wilaya de Bouira en Kabylie, a failli virer à l’irréparable. En effet, l’imam de la mosquée de la ville est intervenu pour arrêter le concert animé par l’artiste Taous Arhab.

L’imam a tenu des propos insultants et dégradants envers les assistants à travers le haut parleur de la mosquée. Les citoyens se sont rassemblés devant la mosquée pour protester contre l’attitude du religieux et réclamer son départ. La situation a failli dégénérer si ce n’est l’intervention des sages pour calmer les esprits.

Selon les informations recueillies par nos soins et les nombreuses vidéos largement partagées sur les réseaux sociaux, l’imam a tenu des propos insultants et dégradants envers les présents. Il les a notamment  qualifié de « vermines », « sans foi, ni loi ». Les propos ont été diffusés depuis les hauts parleurs de la mosquée. Ce qui a provoqué la colère des présents.

” Gala autorisé à la place des martyrs “

Selon des personnes présentes, la soirée artistique est organisée à l’occasion de la « journée du savoir », qui coïncide avec le 16 avril de chaque année. Le gala a eu lieu à la place des martyrs située à proximité du siège de l’APC et de la mosquée « El Hidaya ».

« C’est surtout le lieu habituel pour organiser de telles manifestations, rassemblements, conférences, y compris des fêtes. La gala a commencé vers 22 h 00, après que les fidèles ont fini la prière de Tarawih, » témoigne Mourad, l’un des présents. La soirée artistique animée par la chanteuse Taous Arhab est selon les organisateurs, autorisée par les autorités et entre dans le cadre du programme culturel des soirées ramadanesques.

Vers minuit, les présents ont été surpris par la voix de l’imam qui émanait des haut-parleurs du minaret de la mosquée. Le religieux réprimandait les citoyens en leur demandant d’arrêter la fête et de quitter les environs de la mosquée.

« L’imam a proféré des propos insultants et  graves envers les citoyens. La situation a failli dégénérer si ce n’est l’intervention des sages pour calmer les esprits », nous indique un autre citoyen.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici