L’Algérie veut lutter contre les chansons violentes et dégradantes

0
Disque Jockey
Disque Jockey

Le gouvernement algérien prépare un projet de texte pour lutter contre les chansons offensantes au goût du public. C’est ce qu’a annoncé la ministre ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, devant les parlementaires.

Soraya Mouloudji a révélé que son département ministériel travaillera à la préparation d’un texte réglementaire pour soutenir l’arsenal juridique de lutte contre les chants désobligeants et offensants au goût du public. La ministre de la Culture et des Arts se dit qu’elle ne supporte pas ce genre de chant.

En réponse aux questions des parlementaires, la ministre Soraya Mouloudji a ajouté que le texte soutiendra les procédures réglementaires et légales du ministère, qui font obstacle à la diffusion de chants offensants au goût public.

Faire tout pour barrer la route à ce type de chansons

En réponse à une question sur le rôle du ministère dans la diffusion de ce genre de chants incitant à la violence et aux mauvaises mœurs, le ministre a souligné que l’État ne soutenait pas ce type de chant. A contraire, le ministère de la Culture et des Arts fait tout son possible pour barrer la route à ce type de chansons qui se développent et se propagent à travers les médias et les plateformes numériques.

Par ailleurs, Soraya Mouloudji a souligné que le ministère fournit des licences préalables aux organisateurs de spectacles et de soirées qui tiennent compte de tels abus. Elle précise que le client s’expose au retrait immédiat du permis de travail s’il ne s’y conforme pas.

Le ministère cherche également, par l’intermédiaire de l’Office national du droit d’auteur et des droits voisins (ONDA), à lutter contre la piratage dans ce domaine. Elle souligne à ce sujet que certains producteurs cherchent à commercialiser ces chansons avec de faux timbres de l’ONDA.

Cette question concerne tout le monde

La ministre a averti que cette question concerne tout le monde. En effet, Soraya Mouloudji rappelle que la diffusion de chansons offensantes au goût du public n’est pas la seule mission du ministère, mais qu’elle est liée à l’éducation et à la culture et concerne la communauté dans son ensemble.

D’autre part, le ministre de la Culture, en réponse à deux questions sur le dégel de certains théâtres, a indiqué que le processus se met en place progressivement dans tous les États, et a également confirmé que le festival de la chanson soufie dans la vallée est marqué et se tiendra sur ses échéances sans donner au ministre aucun détail quant à la date prévue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici