The Last Queen est le titre d’un long métrage qui est actuellement en tournage  du réalisateur franco-algérien Damien Ounouri. Il s’agit en fait d’un film historique dont le scénario a été co-écrit scénariste et productrice algérienne Adilia Bendimerad. Un film qui tente de lever le voile sur une période de l’histoire de l’Algérie. 

Le long métrage invite les téléspectateurs à découvrir en effet, les événement ayant procédé l’arrivée des turcs et l’installation des Ottomans en Algérie. « Quand les gens regardent l’histoire algérienne, ils ont tendance à se concentrer sur le colonialisme français, ou l’Empire ottoman avant cela. Nous voulions remonter plus loin », a expliqué Ounouri, rapporte le magazine britannique spécialisé, Screen International.

Le récit du film se déroule en effet aux alentours de 1516 à Alger et raconte l’histoire d’une femme héroïque répondant au nom de Zaphira qui a tenté de résister à l’invasion des frères Barberousse. Zaphira qui était la femme du roi Salim Toumi qui a été tué par les turcs, explique le réalisateur, n’a cependant rien pu faire.

Zaphira, une femme énigme

Ounouri se demande d’ailleurs pourquoi cette figure féminine a été éclipsée de l’histoire de l’Algérie et pourquoi on ne la cite jamais. Certains historiens doutent en fait de son existence même, explique t-on.

«Ces doutes autour n’ont fait qu’alimenter notre intérêt. Nous avons pensé que si Zaphira existait, il est intéressant de comprendre pourquoi elle a été effacée et si elle n’existait pas, pourquoi elle a été inventée », affirme Ounouri.

« Les femmes et leurs mondes ont été effacés à travers l’histoire. Souvent, seules les femmes qui présentaient des caractéristiques traditionnellement masculines, qui étaient des guerrières, qui sont entrées sur le champ de bataille, sont célébrées. Nous avons adopté une approche de type Virginia Woolf, en examinant comment une femme pouvait exercer une influence sur une situation même si elle n’était pas physiquement à la table du haut », a t-il encore ajouté.

Plus de 10 ans de travail, le film est fin prêt

Une belle et passionnante histoire en somme à découvrir absolument afin de comprendre un autre pan de l’histoire de l’Algérie souvent occulté par plus d’un. Le duo de réalisateurs ont veillé au grain afin de présenter un film digne.

Il lui a fallu plus de 10 longue années de travail pour réaliser ce long métrage dont le principal rôle, a été confié à Adilia Bendimerad qui incarne donc celui de Zaphira. Le rôle de Barbarosse a été confié à l’acteur franco-algérien Dali Benssalah. Plusieurs autres acteurs franco- algériens ont participé au tournage qui a atteint actuellement les 90%.

« Malheureusement, ces cycles de guerre et de violence donnent au film une dimension universelle. Même si l’histoire se déroule dans l’Algérie du XVIe siècle, elle résonnera avec l’histoire contemporaine. Le même mécanisme, la tentative de prendre le pouvoir avec un comportement sournois puis d’effacer le perdant, est toujours en jeu aujourd’hui. », souligne Damien Ounouri.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici