Aéroport d’Alger : saisie d’une importante somme en devises

0
L’aéroport international d'Alger - Houari Boumédiène-
L’aéroport international d'Alger - Houari Boumédiène-

Les services des douanes de l’aéroport international d’Alger ont arrêté un trentenaire pour transfert illicite de devises. L’homme qui exerçait comme commerçant tentait de transporter avec lui, un somme d’argent non-déclarée, en euros et en dollar canadien. Le voyageur devait prendre l’avion à destination de la Turquie.

La saisie de l’importante somme en devises, 14 500 dollars canadiens et 4 000 euros, a été effectuée lors d’un contrôle de routine à l’aéroport. Le voyageur avait en sa possession 14 500 dollars canadiens dont 2 500 dollars non-déclarés. Ainsi qu’une somme de 4 000 euros non-déclarés.

Les services des douanes ont procédé à la saisie des devises. Un dossier de procédures pénales concernant l’infraction à la législation et au mouvement des capitaux de et vers l’étranger a été constitué et le mis en cause a été présenté devant le parquet territorialement compétent.

En comparution immédiate devant le tribunal de Dar El Beida, le mis en cause a admis avoir en sa possession les devises en question.  Il explique qu’il exerce comme commerçant et qu’il allait se rendre à Istanbul, pour acheter des produits pour son commerce.

Le Procureur de la République a requis une peine de 5 mois de prison ferme et une amende. Le verdict sera connu dans une semaine.

Contrôles renforcés aux aéroports

Les aéroports algériens sont en état d’alerte pour déjouer toute tentative de transfert illicite de devises.  Les autorités ont renforcé les contrôles à l’intérieur et en dehors de ces établissements.  Les services de sécurité renforcent la vigilance en matière de transactions financières avec le reste du monde.

Face à l’augmentation des tentatives de transfert illicite de devises et dans le but de renforcer le contrôle sur les transactions financières, les autorités algériennes portent une attention particulière en matière de délivrance des attestations de transfert de fonds à l’étranger, en durcissant le contrôle en cas de soupçons.

En 2018, la direction générale des Douanes avait créé une Commission chargée de la lutte contre la fraude et le transfert illicite des capitaux vers et à partir de l’étranger. Ce comité est composé de hauts fonctionnaires du ministère des Finances, de représentants de la Banque d’Algérie (BA) et de représentants de la Communauté bancaire (ABEF).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici