La police aux frontières a procédé à d’importantes saisies de devises à l’aéroport international d’Alger. Les agents de la PAF ont réussi à saisir plus de 60 000 euros en billets de banques.  La mise en échec de ces tentatives de transfert illicite d’argent a permis d’interpeler quatre personnes.

Dans un communiqué publié ce lundi 6 juin 2022, la direction générale de la sureté nationale fait le bilan de la semaine dernière. La police algérienne indique que « la ​​police aux Frontières a saisi 60 100 euros et arrête 04 passagers ». Le bilan de ces opérations  à l’aéroport d’Alger concerne la semaine écoulée.

Le bilan de la DGSN, précise que « dans le cadre de la lutte contre l’infraction aux mouvements de change, la Police des Frontières Aériennes de l’Aéroport Houari Boumediene a réussi, la semaine dernière, à déjouer des tentatives de contrebande de devises sans déclaration bancaire ».

Le communiqué révèle que ces opérations sécuritaires « se sont soldées par la saisie de 60.100 euros et l’arrestation de 04 passagers, qui se dirigeaient vers diverses destinations étrangères ». La DGSN souligne à cet effet, qu’à « l’issue des procédures pénales, les suspects ont été déférés devant les autorités judiciaires compétentes ».

Un fléau qui ronge l’économie nationale

Il faut dire par ailleurs, que ces saisies de devises sont de plus en plus, fréquentes en Algérie. En effet, des passagers tentent souvent d’exporter de l’euro ou dollars illicitement. C’est un fléau qui continue de ronger l’économie nationale.

Dans le même cadre, la justice algérienne a condamné une ressortissante égyptienne pour tentative de transfert illicite de devises. La mise en cause a essayé de transporter en avion la somme de 21 000 dollars américains, sans déclaration douanière.

La femme risquait une peine de deux ans de prison ferme. Le juge l’a condamné finalement à une année de réclusion pour « infraction à la législation liée aux mouvement des capitaux ».