Plus d’un mois nous séparent de la célébration de l’Aïd al-Adha 2022. Les regards des Algériens sont braqués comme chaque année, sur le coût du mouton dans un contexte de flambée générale des prix des produits de consommation et de l’aliment de bétail.

Aïd al-Adha 2022 sera chaud cette année, sur le marché des ovins. Les prix des moutons sont en train d’atteindre des records au niveau des marchés à bestiaux. Selon les spécialistes, les prix des moutons de l’Aïd al-Adha vont flamber pour atteindre 7.000, voire 10.000 dinars, cette année.

Cette hausse vertigineuse des prix s’expliquent par le manque d’approvisionnement du marché qui enregistre d’un déficit de deux à trois millions de moutons. En fait, cette flambée était attendue au vu de la conjoncture actuelle. « Cela compte tenu de la faible pluviométrie de cette année ainsi que les prix élevés des aliments de bétail », a expliqué vice-président de la Fédération nationale des éleveurs de bétail, Brahim Amrani. C’est ce qui risque de pousser encore les prix vers le haut.

À pareille époque les années dernières, les prix demeurent habituellement bas avant de connaître une grosse flambée les dix derniers jours qui précédent cette fête religieuse. Brahim Amrani souligne que cette année, le prix du quintal des aliments pour bétail est passé de 3 000 dinars à 5 800 dinars.

Les éleveurs optimistes

De leur côté, les éleveurs se montrent optimistes. « Nous avons vécu des moments  difficiles en 2020. Nous n’avons pas vendu nos moutons à cause de la crise sanitaire. L’an passé il y’a eu une légère amélioration, mais cette année nous espérons qu’il y’aura plus de demande qu’il a été le cas depuis l’apparition de la Covid-19. Nous avons besoin de vendre nos moutons, nous espérons donc qu’il y’aura une forte demande», indique un éleveur.

Pour rappel, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig a instruit les cadres de son secteur, afin d’organiser des marchés de la Rahma dédiés à la vente de bétail, en prévision de l’Aïd al-Adha 2022.

En effet, le ministre a donné des instructions pour l’ouverture et l’organisation de marchés de la Rahma à travers le territoire national dédiés à la vente de bétail en coordination avec les services concernés en prévision de l’Aïd al-Adha 2022. Cette mesure vise à faire baisser les prix.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici