À l’approche de la saison estivale, la destination Algérie suscite de plus en plus de convoitises. Plusieurs compagnies aériennes s’emploient à répondre à une forte demande. Chez Air Algérie, Air France, ASL Airlines, Volotea… la concurrence est rude !

L’axe France – Algérie aiguise les appétits des compagnies aériennes. Celles-ci s’adonnent à une rude concurrence pour arracher des parts de marché. Avec l’autorisation par les autorités algériennes davantage de liaisons entre la France et l’Algérie, la demande serait encore plus forte pour cet été.

Avec 29 vols par semaine à compter de ce lundi 13 juin, contre 20 actuellement, Air France affiche d’ores et déjà son ambition de renforcer de façon conséquente son programme de vols au départ de France. La compagnie française passera à 48 vols par semaine à partir du lundi 4 juillet, avec une offre étoffée vers Alger et Oran.

La demande a fortement augmentée

Air France effectuera, depuis Paris CDG vers l’aéroport Houari Boumediene d’Alger, jusqu’à 19 vols par semaine contre 14 vols par semaine de Paris-Orly. Depuis Marseille, la compagnie française prévoit jusqu’à 5 vols par semaine et 2 vols par semaine au départ de Toulouse.

Par ailleurs, Air France desservira l’aéroport d’Oran Ahmed Ben Bella depuis Paris-Charles de Gaulle jusqu’à 5 vols par semaine et 3 vols par semaine depuis Toulouse. Après les restrictions de déplacements pendant la crise du Covid, la demande a en effet fortement augmenté entre les deux pays, notamment à l’approche de la saison estivale.

Air Algérie s’emploie à y répondre

Ainsi, Air Algérie vient d’annoncer la réouverture pour le 29 juin de ses dessertes d’Alger et Oran depuis Montpellier. La compagnie aérienne nationale monte au créneau pour conforter sa place entre la France et l’Algérie. Elle complète ainsi son offre pour cet été.

En effet, chez Air Algérie, plusieurs vols s’ajoutent à de nombreux autres depuis la réouverture des frontières fermées près plus de deux années pour causes sanitaires. Depuis Paris et les autres grandes villes françaises en destination d’Alger, Oran et Constantine, Air Algérie s’emploie à répondre à une forte demande.

Après plus de deux années de fermeture pour causes sanitaires, la compagnie algérienne vient ainsi d’annoncer la réouverture le 29 juin de ses dessertes d’Alger et Oran depuis Montpellier. Ces vols s’ajoutent à de nombreux autres, de Paris et des grandes capitales régionales vers Alger, Oran et Constantine.

ASL Airlines n’est pas en reste

De son côté, ASL Airlines n’est pas en reste. A partir du 16 juin, la compagnie française renforce sa desserte d’Alger. 15 vols par semaine au départ de Paris-CDG et 6 vols par semaine depuis Lyon sont au programme. Elle relance aussi les lignes Paris-CDG – Bejaïa avec 3 vols par semaine.

ASL Airlines opère également entre Lille et Oran avec 1 vol par semaine, 3 vols de Lille et 1 de Mulhouse. Elle prévoit également 2 vols par semaine depuis Paris-CDG vers Annaba, à partir du 19 juin.

La filiale low-cost d’Air France, Transavia, renforce aussi sa présence entre la France et Algérie pour desservie Alger, Oran et Constantine. Elle opère notamment sept routes cet été au départ d’Orly, Lyon, Montpellier et Nantes vers ces villes algériennes.

Prix en hausse

Depuis décembre dernier, Volotea a lancé aussi les lignes sur cet axe. La compagnie aérienne espagnole est désormais présente sur les lignes Bordeaux-Alger, Bordeaux-Oran, Marseille-Oran et Marseille-Constantine. Côté algérien, une nouvelle compagnie low-cost FlyWestaf serait prête elle aussi à relier l’Algérie à la France.

Il est à rappeler que les vols commerciaux ont repris le 1er juin 2021 avec l’ouverture partielle des frontières algériennes. Un an après, l’offre des compagnies aériennes est encore trop restreinte pour satisfaire la forte demande, ce qui a induit l’envolée des prix appliqués. En effet, les prix élevés pratiqués sur cette route encourage les compagnies à s’employer sur cette liaison.

Lire aussi – Voyages en Algérie : voici la somme autorisée en avion