Suivant les instructions du président de la République, la compagnie aérienne Air Algérie a officiellement entamé la procédure pour l’acquisition de nouveaux avions. Le pavillon algérien a en effet lancé les consultations internationales à cet effet. 

Les consultations concernent l’achat de 15 nouveaux appareils. Selon le document cité mercredi par l’agence officielle APS, il s’agit de cinq aéronefs module 200 (A), trois aéronefs module 200 (B), cinq aéronefs module 300 et deux aéronefs module 400.

Selon la même source, cette consultation s’adresse exclusivement aux constructeurs d’aéronefs exploités dans le transport commercial civil, disposant des certificats et agréments régissant l’activité.

« Les candidats éligibles peuvent soumissionner pour un ou plusieurs lots », peut-on lire dans l’avis de consultation. Les candidats intéressés par l’annonce doivent adresser une demande, pour le retrait du cahier des charges, par courrier électronique à l’adresse :  flotte2022@airalgerie.dz, indique-t-on encore.

Comme toute autre consultation, les offres devront parvenir sous plis fermés. Celles-ci seront adressées, selon la même source, à : Air Algérie, Direction des Affaires juridiques & Assurances, 1 Place Maurice Audin (3e étage), Alger, Algérie. Le document indique que la date limite de réception des offres est fixée au 26 octobre 2022 avant 12h00 (heure locale).

Notons pour rappel que la décision portant l’acquisition de ces 15 nouveaux avions a été annoncée par le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, lors d’un Conseil des ministres, le mois de mai dernier.

Air Algérie voit désormais grand

Il a été ainsi décidé « d’autoriser la compagnie aérienne Air Algérie à acquérir 15 avions pour l’ouverture de nouvelles lignes notamment vers des pays africains et asiatiques », avait indiqué en effet, la présidence de la République dans le communiqué ayant sanctionné ledit Conseil.

Comme il est indiqué dans le même communiqué, Air Algérie procédera à l’ouverture d’autres lignes à l’avenir pour renforcer son offre et concurrencer du coup les grands pavillons du continent et de l’Europe.