La compagnie aérienne algérienne, Air Algérie, a désormais un nouveau président directeur général. Il s’agit Benslimane Yacine qui a été installé en effet officiellement dans son poste, ce samedi 18 juin 2022, au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au niveau du ministère des Transport en présence du premier responsable du secteur. 

C’est fait ! Air Algérie a enfin un nouveau PDG titulaire au poste. Il faut dire que le provisoire n’a que trop duré au sein de cette compagnie. Amine Debaghine Mesraoua, qui dirigeait l’entreprise jusque là, n’était en fait qu’un intérimaire dans cette fonction. Il été installé au poste, le 11 janvier 2021, en remplacement de l’ancien PDG, Bekhouche Allache, qui avait été limogé quelques jours auparavant.

Autrement dit, Air Algérie était dirigée par un directeur intérimaire pendant plus d’une année et demie. Amine Debaghine Mesraoua aura fait de son mieux pour gérer l’entreprise et réussir la mission qui lui a été confiée. Une mission qui a été, il faut le dire, compliquée.

Elle le sera encore davantage pour le le nouveau président directeur générale, qui est appelé à trouver des solutions rapides et efficaces à la situation peu reluisante dans laquelle se trouvent Air Algérie.

Benslimane Yacine n’est certainement pas sans le savoir. Il hérite d’une compagnie qui est en pleine zone de turbulence. En effet, Air Algérie ne cesse d’être critiquée par les ressortissants algériens et les députés de l’émigration pour les services qu’elle offre à ses clients.

Une nouvelle ère commence pour Air Algérie

En tous cas les voyageurs algériens attendent beaucoup de lui. Ils espèrent qu’il sera à la hauteur des espoirs placés en lui. Benslimane Yacine ne débarque pas à Air Algérie en novice. Ce dernier n’est pas du tout un inconnu dans le domaine.

Il a acquis une expérience certaine dans le secteur du transport aérien, pour avoir déjà assuré de hautes fonctions au sein de la défunte compagnie Aigle Azur, qui a déposé le bilan en 2019. Benslimane Yacine était en effet délégué général au sein de cette entreprise.

Et auparavant, il était également cadre au sein de l’entreprise de gestion des services aéroportuaires d’Alger. Diplômé en sciences économiques à l’université de Béjaïa, il a fait ses études supérieures à l’école nationale de l’aviation civile en France.

Lire aussi : « J’ai été nommé PDG d’Air Algérie par piston » : l’aveu surprenant de Bouabdallah