Air Algérie a repris progressivement son activité post-pandémie. Les choses vont mieux depuis quelques mois et les caisses de la compagnie commencent à se renflouer. Air Algérie commence à amorcer un plan ambitieux de restructuration et de développement. Néanmoins, la nouvelle direction dirigée par Yacine Benslimane devra faire avec certains problèmes.

En effet, la grogne monte chez les pilotes de la compagnie nationale. A en croire VVA, un mouvement de grève des pilotes se profile à l’horizon. Le syndicat des pilotes de lignes d’Air Algérie devrait tenir ce lundi 1 août une assemblée générale pour discuter justement de cette éventualité.

L’AG qui se tient à l’hôtel Hayatt Regency pourra débaucher sur des décisions importantes. Parmi lesquelles, un mouvement de grève à observer très prochainement pour protester contre « les restrictions sur leurs droits les plus élémentaires ».

Selon la même source, la situation professionnelle des pilotes est décrite comme « grave ». « L’esprit des pilotes n’est pas au beau fixe », révèle une source syndicale au site spécialisé.

« Laxisme » et « mauvaise gestion »

Il importe de rappeler que ce n’est pas la première fois que les pilotes d’Air Algérie montent ainsi au créneau. Le 17 avril dernier, le syndicat des pilotes de lignes algériens avait alerté dans un communiqué, sur l’avenir de la compagnie aérienne nationale.

Les pilotes ne cachent pas leurs mécontentements et leurs inquiétudes. Ils ont interpellé « les autorités compétentes à intervenir énergiquement pour le redressement de cette situation chaotique dans l’intérêt suprême du pavillon national ». Le SPLA a accusé l’ancienne direction d’Air Algérie de « laxisme » et de « mauvaise gestion ». Apparemment, les choses ne se sont pas améliorées depuis l’arrivée de la nouvelle direction.