La compagnie aérienne algérienne, Air Algérie, a annoncé ce mercredi 20 juillet des changements concernant ses vols au départ d’Alger à destination de l’aéroport de Londres Heathrow. Ces changements concernent les liaisons prévues pour les 22 et 23 du mois en cours.  Ces vols font objet de transfert vers un autre aéroport londonien. 

« Suite à la saturation de l’aéroport de Londres Heathrow, qui a impacté la plupart des compagnies aériennes, Air Algérie informe ses passagers à destination et en provenance de Londres que les vols du 22 et 23 juillet 2022 sont transférés à l’aéroport Stansted », a indiqué la compagnie dans une mise à jour publiée sur sa page Facebook.

Les deux vols concernés par ce transfert, précise la même source sont :

  • AH2054 Alger – Londres Heathrow devient AH2354 Alger -Londres Stansted à 14h50
  • AH2055 Londres Heathrow – Alger devient AH2355 Londres Stansted -Alger à 19h00

Les voyageurs ayant réservé sur ces deux dessertes sont ainsi avertis et devront prendre leurs précautions en conséquence.

Il faut dire que ces changements étaient prévisibles. D’autres perturbations sont d’ailleurs à prévoir puisque l’aéroport de Londres Heathrow est soumis à une forte pression. Il fait face en outre à un manque cruel de personnel. Sa direction a décidé par conséquent de réduire le nombre de ses capacités, appelant les différentes compagnies le desservant à baisser la cadence de leurs vols et du nombre de leurs voyageurs.

Les raisons d’une perturbation annoncée

Cela dit, cela n’est pas la seule raison de ces perturbations qui touchent Air Algérie. La compagnie algérienne, à l’instar de certaines autres compagnies, fait face à un gros problème ayant surgi dernièrement.

Le transporteur algérien, qui assure actuellement cinq vols par semaine de et vers Londres, a été appelée à changer de terminal au niveau de l’aéroport de Heathrow (LHR). Ce changement a été imposé à cause des travaux entrepris au niveau de cette structure aéroportuaire.

Il se trouve que la compagnie algérienne n’a pas pu trouver une entreprise d’assistance qui devrait prendre en charge les vols sur le nouveau terminal. Tous les prestataires assurant cette mission ont été réquisitionnés par d’autres compagnies aériennes. Air Algérie qui aurait été avisé le mois de février dernier de ce changement, n’a pas pris ses devants, indique-t-on. Et les conséquences sont là.