Les bonnes nouvelles se succèdent pour les expatriés algériens. Afin de répondre à la forte demande sur les voyages, les autorités devraient augmenter le nombre de traversées. Selon le député de la diaspora Abdelouahab Yagoubi, « il y’ aurait à priori des possibilités supplémentaires de transport maritime entre Marseille-Alger et Sète-Mostaganem ».

Dans une publication postée sur Facebook ce mardi 19 juillet, le député de l’émigration et membre de la commission des affaires étrangères à l’APN a fait cette annoncé. « Le ministère des Transports s’efforce actuellement d’augmenter le nombre des traversées, pour répondre à la forte demande de notre communauté notamment en France (82% du nombre total des Algériens à l’Etranger) », a-t-il indiqué.

Le parlementaire affirme qu’ « à partir de la semaine prochaine, il y aurait à priori des possibilités supplémentaires de transport maritime entre Marseille-Alger et Sète-Mostaganem (avec Balearia et Algérie Ferries) ».

Algérie Ferries met les bouchées doubles

C’est en tous cas, une très bonne décision si elle se confirme. Cela devra soulager les milliers d’Algériens qui ne trouvent pas de moyens pour entrer en Algérie. Le président algérien Abdelmadjid Tebboune s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet dimanche dernier.

Le chef de l’Etat a donné des instructions pour faciliter l’entrée et la sortie des membres de la diaspora algérienne. Le lendemain, la compagnie maritime Algérie Ferries a assuré qu’elle « mettra à disposition les capacités nécessaires pour permettre l’embarquement de tous les voyageurs devant embarquer du port de Marseille ».

Concernant les voyageurs algériens bloqués au port d’Alicante, la compagnie maritime nationale a programmé une traversée supplémentaire. Algérie Ferries précise que cette traversée supplémentaire sera assurée, jeudi 21 juillet, par le ferry Tassili II. Cette décision intervient en « en application des instructions des hautes autorités de l’État », précise le communiqué de l’ENMTV.

La compagnie nationale prie par ailleurs, les voyageurs de « se présenter à l’escale pour leur embarquement au moins cinq (5) heures avant départ ». Cela afin de permettre d’effectuer les contrôles à temps et éviter du coup, les retards.