L’ex PDG d’Algérie Ferries Kamel Issad, son chef d’escale Kamel Idallia et le directeur commercial de la compagnie maritime sont placés en détention provisoire. Les responsables de l’ENMTV sont poursuivis dans un dossier judiciaire lié à la mauvaise gestion et d’enrichissement illicite.

L’affaire de la traversée Marseille-Alger à bord du Badji-Mokhtar 3, connait de nouveaux rebondissements. Ce voyage qui a causé le limogeage des plusieurs responsables d’Algérie continue de faire tomber des têtes.

En tout, sept responsables de la compagnie maritime seraient à des degrés différents, coupables de mauvaise gestion. Il s’agit du désormais ex PDG, Kamel Issad, chef d’escale à Alger, Kamel Idallia, directeur commercial (B. K), adjoint du PDG (CH. I), le responsable de la cellule de numérisation des réservations (L. F), la directrice de l’Administration générale (F. M.) et le directeur de l’Exploitation de l’entreprise en France (H. A.).

Les chefs d’accusations retenus contres les mis en cause

Les chefs d’accusation retenus contre les mis en cause sont «dilapidation de deniers publics», «abus de fonctions » et « abus d’autorité» et « non déclaration de biens » et « enrichissement illicite». Il faut dire que si la justice parvienne à appuyer ces griefs, les mis en cause seront lourdement condamnés.

L’affaire est liée rappelons le, à la traversée Marseille-Alger du 2 juin dernier «qui n’a transporté que 72 personnes et 25 véhicules, alors que sa capacité est de 1800 personnes et plus de 600 véhicules et que la demande sur la billetterie était très forte».

Une pluie de scandales

Il faut dire que depuis l’ouverture à la vente des billets pour le programme d’été 2022, la compagnie maritime a aligné une série de scandales qui ont nui à l’image du pays à l’étranger. Des scènes de pagaille enregistrées au niveau d’agences commerciales en France, aux bugs informatiques sur le site, aux annulations des réservations jusqu’au retour de France de navires presque vides.

Les expatriés algériens n’ont pas d’ailleurs, manqué d’exprimer leur mécontentement par rapport au traitement dégradant qu’il subissement des les agences de la compagnies. Ils dénoncent également, la mauvaise gestion et les conditions de voyages parfois, difficiles à bord des navire d’Algérie Ferries.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici