L’agence commerciale de la compagnie maritime, Algérie Ferries, se trouvant à Marseille est décidément dans l’œil de cyclone. Les autorités algériennes veulent en effet frapper de main de fer contre la gestion jugée catastrophique de l’opération de la vente des billets au niveau de ce bureau.

L’agence de Marseille d’Algérie Ferries a été sur toutes les lèvres depuis pratiquement l’ouverture des réservations pour les dessertes de la compagnie vers l’Algérie. Elle ne cesse en effet de faire parler d’elle à cause des conditions d’accueil et du déroulement de l’opération. Ladite agence a été ainsi durement critiquée par les clients dont bien sûr les Algériens établis en France.

Des témoins affirment avoir passé des nuits entières devant cette agence dans l’espoir d’acheter un billet pour rentrer au pays. Des voix ne s’arrêtent pas de s’élever pour crier au scandale et inviter du coup les autorités algériennes à intervenir pour mettre fin à cette situation.

Un audit sur la gestion de l’agence

Ces appels n’ont pas été décidément vain. Le gouvernement algérien a en effet décidé d’agir contre les responsables de cette agence d’Algérie Ferries. En effet, un audit a été demandé sur la gestion. C’est ce qui ressort d’un communiqué du ministère des Transports ayant sanctionné une réunion tenue mercredi 13 juillet entre le premier responsable du secteur et les dirigeants de la compagnie maritime à sa tête son directeur général.

La même source a indiqué que Abdellah Moundji a réclamé un rapport comprenant l’audit. Le ministre a par ailleurs demandé des mesures contre les responsables des dépassements enregistrés au niveau de cette agence.

« Le ministre a insisté sur la remise du rapport comprenant l’audit de la gestion de l’agence commerciale de Marseille, et les mesures punitives prises à l’encontre des auteurs des exactions qu’a connu cette dernière », peut-on en effet lire dans le communiqué du ministère des Transports.