L’agence d’Algérie Ferries à Marseille ne désemplit pas. Les clients s’entassent dès les premières heures de matin, dans l’espoir d’acheter un billet. Le renforcement du programme de traversées entre la France et l’Algérie n’a pas mis fin aux souffrances des ressortissants algériens.

Les membres de la diaspora algérienne qui veulent rentrer dans leur pays sont confrontés à toutes sortes de mésaventures. Ils font les frais de la mauvaise gestion des compagnies de transport, Air Algérie et Algérie Ferries.

Depuis la reprise des traversées maritimes en novembre dernier, les voyageurs qui voulaient prendre les ferries pour rentrer en Algérie sont confrontés à un véritable chaos. Comme le montrent de nombreuses vidéos et messages postés sur les réseaux sociaux, les ressortissant algériens multiplient les appels au secours.

La pression ne retombe pas

En dépit d’une hausse importante du nombre des traversées maritimes, la pression sur les agences d’Algérie Ferries en France ne retombe pas. L’agence de Marseille est incontestablement, la plus sollicités par les usagers. Chaque matin, des dizaines de clients font la queue devant le bureau dans l’espoir d’obtenir un billet de bateau.

Certains clients viennent de très loin. Ils passent des nuits et des jours devant le bureau d’Algérie Ferries dans l’espoir de décrocher un billet. « Franchement, ça me manque trop. Des fois, je pleure : ma famille, c’est ma famille… j’ai trop hâte de revoir mes parent et mes frères et sœurs », confie un Algérien venu spécialement de Belgique.

Cette semaine encore, l’agence phocéenne d’Algérie Ferries est prise d’assaut par les voyageurs désireux de retrouver leurs proches. Une forte demande que la compagnie maritime ne peut satisfaire.

Un audit commandé pour l’agence de Marseille

Des témoins affirment avoir passé des nuits entières devant cette agence. D’ailleurs, des voix ne s’arrêtent pas de s’élever pour crier au scandale et inviter les autorités algériennes à intervenir pour mettre fin à cette situation.

Réagissant à ces appels, le gouvernement algérien a décidé d’agir contre les responsables de cette agence d’Algérie Ferries. En effet, un audit a été demandé sur la gestion du bureau de Marseille. Le ministre algérien des Transports a par ailleurs demandé des mesures contre les responsables des dépassements enregistrés au niveau de cette agence.

« Le ministre a insisté sur la remise du rapport comprenant l’audit de la gestion de l’agence commerciale de Marseille, et les mesures punitives prises à l’encontre des auteurs des exactions qu’a connu cette dernière », peut-on en effet lire dans un communiqué du ministère des Transports.