Algérie Ferries : le gros scandale qui a précipité la chute du PDG

0
Algérie Ferries - Tarik Ibn Ziyad
Algérie Ferries - Tarik Ibn Ziyad

Algérie Ferries a connu des changements importants à sa tête. Sur instruction de président de la république, le PDG de la compagnie et son chef d’escale à Alger ont été démis de leurs fonctions. La raison annoncée est le comportement des deux responsables jugé « attentatoire à l’image de l’Algérie et à l’intérêt des citoyens ».

Il est clair que les scandales à répétition que la compagnie a connu en un temps record, sont pour quelque chose dans ce limogeage. Les députés de l’émigration et surtout les clients de la compagnie ne cessent de monter au créneau pour dénoncer les conditions d’accueil et de voyages à bord des navires de l’entreprise.

Une gestion qui ternit l’image de l’Algérie

La goutte qui aura fait déborder le vase a été les scènes de pagaille enregistrées au niveau de agences commerciales en France. Les ressortissants algériens ont subi ainsi des dures situations et ont été pour ainsi dire, humiliés des jours durant. Certains d’entre eux affirment avoir passer des nuits blanches devant ces ” boutiques”, comme elle sont qualifiées par la presse française, pour réserver leurs places.

Des scènes qui n’honorent nullement la compagnie et qui ternit l’image de l’Algérie en France. Il y a lieu de signaler que ces débordements sont devenus un sujet récurrent pour la presse estrangère.

Une traversée Marseille-Alger avec 75 passagers!

Ces situations ne sont pas la seule raison derrière le limogeage des deux responsables. Le journal Echourouk, a avancé ce vendredi 3 juin, un autre grief qui a été retenu contre eux. Citant des sources proches d’Algérie Ferries, le site arabophone affirme que le PDG de cette compagnie et son chef d’escale à Alger ont été démis de leurs fonctions à cause d’un scandale de mauvaise gestion qui s’est produit dernièrement.

Il a cité ainsi une traversée effectuée par la navire Badji Mokhtar III de Marseille à Alger avec 75 voyageurs à bord alors que le bateau de Corsica Linea est arrivé au port d’Alger le même jour, avec 1000 passagers à son bord.

Il faut dire que cette énième preuve de mauvaise gestion était celle de trop. Car en cette période de début de la saison estivale, les demandes sur les places de bateau explose. Des milliers d’usagers tentent désespérément d’obtenir un billet quel que soit le prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici