La compagnie de transport maritime de voyageurs, Algérie Ferries, se met en quatre pour répondre à la forte demande de la diaspora. La mission n’est pas aussi simple en raison notamment des circonstances particulières que traverse le transporteur algérien. Mais, grâce à la pression actuelle sur le trafic maritime, la trésorerie d’Algérie Ferries enregistre un chiffre d’affaire impressionnant.

Selon le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi, ‏le chiffre d’affaires d’Algérie Ferries « a atteint, jusqu’à fin mai, un million d’euros (1.000.000 €) avec la vente des billets depuis le port de Marseille seulement ». Ce qui démontre la forte demande sur les billets de la compagnie maritime depuis l’ouverture du programme d’été 2022.

Ce chiffre important permettra au transporteur algérien d’entamer son plan de restructuration décidé par le gouvernement. D’autant que les bénéfices d’Algérie Ferries sont appelés à se démultiplier d’ici la fin de la saison estivale.

« Une manière de prise de décision paradoxale »

C’est dans ce sens qu’Abdelouahab Yagoubi, le député de l’émigration, de la circonscription France-Nord, appelle les autorités algériennes à augmenter le nombre des traversées maritimes. Selon lui, Algérie Ferries doit saisir ces opportunités précieuses « pour vendre ses services de transport tant demandés sur le marché et qui pourraient lui permettant de réaliser des bénéfices financiers importants ».

Le parlementaire dénonce « une manière de prise de décision paradoxale », à cause de laquelle « on se heurte malheureusement à décisions administratives irrationnelles et illogiques de restrictions du nombre de traversées et de vols ».

Par ailleurs, le député de la diaspora salue la décision du ministère des transports de programmer des traversées supplémentaires pour les voyageurs bloqués à l’étranger. Il estime néanmoins, que « cette seule rotation reste insuffisante pour répondre à la forte demande. Cette traversée devrait être permanente et élargie, comme nous l’avons à maintes reprises soulignées lors de toutes les réunions tenues avec les ministres concernés ».

Lire aussi : Algérie Ferries : nouveaux reports et des interrogations