L’Algérie n’a pas tardé à réagir à l’assassinat de trois camionneurs algériens, le 1er novembre, sur l’axe Nouakchott-Ouargla, par des tirs imputés aux forces marocaines.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 3 novembre, la Présidence de la République algérienne a clairement accusé le Maroc d’être derrière cet acte. « Le 1er novembre 2021, alors que le peuple algérien célèbre dans la joie et la sérénité le 67e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution de libération nationale, trois ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions, alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla, dans un mouvement naturel d’échanges commerciaux entre les peuples de la région », a indiqué le communiqué de la présidence confirmant ainsi l’information rapporté ce mercredi par Algérie-Expat.

Dans le même document relié par l’agence officielle, APS, la présidence pointe en doigt l’armée marocaine d’avoir perpétré l’attaque. « Les autorités algériennes ont aussitôt pris les dispositions nécessaires pour enquêter sur cet acte ignoble en vue d’élucider les circonstances qui l’ont entouré », note le communiqué.

Un « lâche assassinat »

Et de poursuivre « plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara Occidental comme ayant commis avec un armement sophistiqué ce lâche assassinat à travers cette nouvelle manifestation d’agressivité brutale qui est caractéristique d’une politique connue d’expansion territoriale et de terreur ».

« Leur assassinat ne restera pas impuni »

L’Algérie promet par ailleurs que ce crime et ses auteurs seront punis.  « Les trois victimes innocentes de cet acte de terrorisme d’Etat rejoignent, en ce glorieux jour du 1er Novembre, les Martyrs de la Libération nationale qui font de l’Algérie Nouvelle la citadelle des valeurs et des principes de son Histoire éternelle. Leur assassinat ne restera pas impuni », affirme en effet la présidence dans un communiqué.

Va-t-on donc assister à une escalade dans les relations entre l’Algérie et le Maroc ? Cet épisode risque d’envenimer d’avantage la situation dans la région.

2 Commentaires

  1. pour comprendre la lacheté du régime allaouite chiite marocain il faut retourner aux sources. c’est à dire aux racines de ses dirigeants. c’est très simple : il n’y a qu’à taper  » hassan fils de glaoui  » et « mohamed 6 fils de médiouri ». quand on est d’une « famille » qui n’a pas son nom, tout est possible. mais l’espoir y est toujours ! qu’un jour le peuple frère du maroc se réveillera et prendra les reines du pays. et là ! il célébrera l’avènement de la République du Maroc et ce n’est qu’à ce moment là qu’il savourera la liberté. nous lui disons BONNE CHANCE PEUPLE DU MAROC !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici