Le président algérien Abdelmadjid Tebboune n’ira pas en France pour la conférence internationale sur la Libye qui se tient à Paris le 12 novembre. C’est ce qu’a annoncé mercredi, le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra au cours d’un point de presse à Alger.

« Les conditions ne sont pas réunies pour la participation personnelle du président », a déclaré ce Ramtane Lamamra lors d’une conférence de presse à Alger. Affirmant que l’Algérie sera représentée à cette rencontre par un représentant du président de la République.

« Nos frères Libyens ont insisté pour une participation active de l’Algérie, nous allons donc participer », a encore précisé M. Lamamra. Le président algérien décline ainsi, l’invitation « personnelle » d’Emmanuel Macron qui a fait hier, son mea-culpa sur ces récentes déclarations offensantes contre l’Algérie.

En effet, le chef d’État français, a invité son homologue algérien à prendre part à ce sommet. « Le président Tebboune a bien entendu été invité par le président de la République à participer à la Conférence internationale pour la Libye organisée à Paris le 12 novembre prochain », avait indiqué un conseiller de l’Élysée, cité par l’AFP.

Cependant, tout porte à croire que la tension qui mine l’axe Alger-Paris est partie pour durer. Le président algérien l’a d’ailleurs, clairement  fait savoir il y’a quelques jours dans un entretien accordé à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. Le locataire d’El Mouradia a tenu des propos forts à l’encontre de Macron où il a notamment affirmé qu’il ne fera jamais le premier pas pour remettre les relations entre les deux pays sur rails.

Ramtane Lamamra pour représenter l’Algérie

Pour représenter l’Algérie à cette conférence, nos sources indiquent que c’est le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui fera le déplacement à Paris. Le chef de la diplomatie algérienne a d’ailleurs assuré que l’Algérie sera toujours présente et remplira pleinement son rôle aux côtés de la délégation libyenne.

Par ailleurs, la Première ministre tunisienne, Najla Bouden, est arrivée ce matin à Paris pour assister à la Conférence sur la Libye et à la quatrième session du Forum de la paix, qui réunira des chefs d’État et de gouvernement et des représentants de la société civile et du secteur privé.