La statue du fameux « coup de tête de Zidane » va être de nouveau exposée. Après une année de son exposition au Couvent des Jacobins, à Rennes, en France, l’œuvre débarquera au Qatar. Enlevée en 2013, l’œuvre du sculpteur franco-algérien, Adel Abdessemed, rejoint le tout nouveau musée des sports à Doha.

C’est la directrice des Musées qataris Sheikha al-Mayassa al-Thani qui a fait cette annonce. La statue du Zinédine Zidane sur Marco Materazzi prendra place au sein du nouveau musée des sports de Doha, ville hôte de la prochaine Coupe du monde.

La sœur de l’émir du Qatar a estimé, lundi, que “les sociétés évoluent. Cela prend du temps, les gens sont critiques au début, mais comprennent ensuite les choses et s’y habituent. Zidane est un grand ami du Qatar, et c’est un grand modèle dans tout le monde arabe. L’art est une affaire de goût”.

Les propos de la responsable du musée de Doha tendant à répondre à la controverse qu’a connue cette statue évoquant le fameux « coup de tête de Zidane ». En effet, en 2013, elle a été déboulonnée après son installation sur la balade du front de mer, sur la corniche de Doha.

Une représentation aux antidotes artistiques

A l’époque, deux motifs de l’enlèvement de la sculpture de son emplacement initial. En effet, selon les médias et la presse qatarie ainsi que l’opinion publique, cette représentation est aux antidotes artistiques. Elle serait contraire aux principes de l’Art et de la création qui devraient plutôt véhiculer des messages de tolérance et de paix.

Aussi, comme la statue est au cœur de l’un des pays influent du monde musulman, elle susciterait l’indignation des fidèles et heurterait leur sensibilité religieuse. Pour beaucoup, cet “objet” serait blasphématoire et heurterait les convictions fondamentales de l’islam, hostile à l’idolâtrie et la représentation humaine.

Violences du monde contemporain

Ayant connu les « années de sang » en Algérie durant la décennie noir, l’artiste natif de Constantine assure que l’art était son seul exutoire. En effet, Adel Abdessemed s’inspire des violences du monde contemporain pour en faire des œuvres puissantes et percutantes. Ce que lui a valu plusieurs critiques sous prétexte qu’elle encourageait la violence.

Ainsi, le violent coup de tête de Zidane dans le torse de l’Italien Marco Materazzi inspire Adel Abdessemed qui en a fait une sculpture monumentale faite en bronze et haute de 5 mètres. La représentation du plasticien franco-algérien immortalise cette scène anecdotique qui s’est déroulée lors de la finale de la Coupe du monde 2006 opposant la France à l’Italie.

La sculpture dérangerait Zidane

Il faut rappeler qu’à l’époque, en 2013, Zinedine Zidane était membre du comité organisateur de la Coupe du monde 2022. Pour Pier Luigi Tazzi, commissaire de l’exposition au musée d’art contemporain de Doha, la sculpture d’Adel Abdessemed dérangerait Zinedine Zidane.

“Nous avons la suspicion légitime, confortée par certains témoignages hautement crédibles, que M. Zidane (…), est intervenu directement ou indirectement sur la décision du QMA de retirer l’œuvre d’Adel Abdessemed. Il aurait par conséquent obtenu à Doha ce qu’il n’avait pas réussi à obtenir à Paris”, avait-il soutenu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici