Les dernières traversées maritimes d’Algérie Ferries reliant Alicante et Marseille à Alger suscitent une vive polémique. Des photos et des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent des dégradations qui ont touché les parties communes et les cabines individuelles des deux navires El Djazair II et Badji Mokhtar III. La compagnie nationale de navigation maritime a réagi, dimanche 7 novembre, pour dénoncer des « dégradations, vols et atteinte à la personne ».

Algérie Ferries annonce qu’elle va agir contre ces incivilités qui « deviennent un gros problème tant pour Algérie Ferries que pour ses voyageurs ». La compagnie maritime saisira les autorités compétentes en leur fournissant les images de vidéo surveillance.

Algérie Ferries affirme qu’elle « va récupérer en temps réel les vidéos de toutes les caméras implantées sur la flotte et permettra donc de repérer les incivilités ou les agressions et les transmettre aux autorités compétentes ».

Qui veut dénigrer de la diaspora ?

De son coté le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi a réagi, ce lundi, à ces accusations qui visent la diaspora algérienne. «  Les images qui circulent n’ont aucune relation avec la navire Badji Mokhtar III. Ceux qui les ont publiées veulent dénigrer la diaspora algérienne et couvrir les conditions catastrophiques de l’embarquement des voyageurs », a-t-il écrit sur son compte facebook.

Le député de la diaspora fait allusion aux conditions chaotiques dont s’est déroulée la reprise des voyages maritimes. Le navire Badji Mokhtar III avait pris la mer au départ de Marseille vers Alger samedi 6 novembre à 16h. L’embarquement pour ce voyage ne s’est pas fait cependant dans les conditions idéales. Ce qu’Abdelouahab Yagoubi avait vivement dénoncé.

« Reprise du trafic maritime après plus d’un an et demi d’arrêt, mais dans des conditions catastrophiques dans le port de Marseille, lors du premier voyage entre la France et l’Algérie », avait indiqué le député qui était présent sur les lieux.

« C’est une humiliation pour les Algériens »

Le parlementaire avait dénoncé un « mauvais accueil des clients ; une absence totale de l’esprit de prise en charge des clients ; aucune prise en charge des familles et des personnes âgées ; un seul guichet pour contrôler les bagages…», a-t-il fait constater.

Pour illustrer son constat, le député a publié des photos illustrant l’embarquement. « C’est une humiliation pour les Algériens », a-t-il intitulé.

Pour Abdelouahab Yagoubi, les photos et les vidéos qui ont été partagées sur les réseaux sociaux, n’auraient qu’un seul objectif : « dénigrer la diaspora algérienne et couvrir les conditions catastrophiques de l’embarquement des voyageurs ».