Près de 3 millions de voitures ont été importées en Algérie durant les 10 dernières années. C’est ce qu’a révélé, samedi 2 juillet, l’organisation spécialisée dans les statistiques automobiles dans le monde « Mecamat », lors de l’ouverture de la 15ème édition du salon international de l’après-vente automobile et des services pour la mobilité « Equip Auto Algeria ».

L’importation des véhicules a battu son plein durant les dix dernières années. Les Algériens ont fait entré 2.8 millions de véhicules durant cette période. L’organisation spécialisée dans les statistiques automobiles dans le monde « Mecamat », qui a apporté l’information samedi à l’occasion de l’ouverture de la 15ème édition du salon « Equip Auto Algeria », a affirmé cette activité a atteint son paroxysme entre 2011 et 2013.

Renault, Dacia et Hyundai, les marques les plus dominantes

Selon la même source, le nombre de voitures importées durant cette période était d’un demi-million annuellement. Par ailleurs, cet organisme a fait savoir que les voitures qui ont été le plus importées durant les dix dernières années étaient de marque Renault, Dacia et Hyundai.

Le même organisme a souligné que l’Algérie constitue un marché important pour le secteur automobile. D’ailleurs force est de constater que durant ces derniers mois, des concessionnaires étrangers ont trouvé leur compte dans le marché algérien.

La suspension de l’importation et la construction automobile en Algérie a profité en effet à certains concessionnaires étrangers qui, en bons commerçants, ont investi dans la détresse de nos citoyens qui cherchaient vainement des véhicules neufs.

L’Algérie, un bon marché pour le secteur automobile

Beaucoups de citoyens ont certainement remarqué ces showrooms qui poussent comme des champignons dans les quatre coins du pays et surtout dans la région centre. Subitement, les voitures neuves – toutes marques confondues – ont fait leur apparition en nombre important. Elles sont en effet exposées sur ces espaces dédiés à cet effet et installés à tout bout de rue.

Ces voitures sont acheminées par des concessionnaires étrangers qui ont tissé des liens commerciaux très étroits avec des opérateurs algériens. Force est de constater cependant que ce sont les commerçants de Dubaï qui se sont accaparé la marché algérien.

Lire aussi :