La reprise des vols et des traversées en prévision de la saison estivale bat son plein. Le trafic aérien et maritime se rapproche de son niveau d’avant pandémie. Après deux ans de suspension, les voyages sont en passe de revenir à leur plus haut niveau. Les expatriés affluent en Algérie pour passer leurs vacances auprès des leurs après une longue absence.

Avec le retour des voyages aériens et maritimes depuis et vers l’Algérie, de nombreux passagers se posent des questions sur les règles et les modalités de voyages. Plusieurs dispositions ont été soit modifiées, annulées, suspendues ou supprimées en raison du contexte particulier dû à la crise sanitaire.

Parmi ces questions, celle qui revient le plus souvent est : quelle est la somme qu’un voyageur peut transporter en avion et en bateau ? Et quelles sont les procédures à suivre ? Nombreux expatriés ramènent avec eux des sommes en devises pour leurs vacances ou leurs familles.

Déclaration douanière

En Algérie, l’importation et l’exportation matérielles de devises sont soumises à une déclaration douanière, à partir d’un certain seuil. La déclaration de devises est obligatoire à l’entrée et à la sortie du territoire national. Ainsi, tout voyageur algérien ou étranger, est tenu de déclarer les devises qu’il transporte à l’entrée et à la sortie du pays.

Il existe néanmoins, une somme minimale autorisée sans déclaration douanière. Elle diffère d’un voyageur résident et étranger.  Les voyageurs algériens sont autorisés à porter sur eux, tout montant égal ou inférieur à mille euros (1000 euro). Pour cette somme, ils n’ont pas besoin de déclaration douanière. Pour les étrangers, cette somme est fixée à cinq mille euros (5000 euro). Au-delà de ce montant, le voyageur doit déclarer la somme qu’il compte transférer.

  • Le voyageur algérien est tenu de déclarer ses devises importées ou exportées aux services des douanes si les montants dépassent 1000 euros ou leur équivalent en d’autres devises.
  • Le voyageur de nationalité étrangère est tenu de déclarer ses devises importées ou exportées aux services des douanes si les montants dépassent 5000 euros ou leur équivalent en d’autres devises.

Combien d’argent un voyageur peut transporter par avion et en bateau ?

La banque d’Algérie ne fixe pas de seuil pour les montants en devises que les voyageurs sont autorisés à transférer. Les voyageurs algériens peuvent transférer légalement jusqu’à 7500 euros, en présentant un avis de débit bancaire. Pour tout montant supérieur à 7500 euros, le voyageur doit obtenir préalablement, une autorisation de la Banque d’Algérie

Les voyageurs étrangers sont tenus de présenter un reçu bancaire attestant le change d’une partie ou de la totalité de la somme en devises dépassant les 1000 euros, qui a été déclarée à l’entrée du territoire national. Ils peuvent exporter le montant de 7 500 euros et tout montant couvert par une autorisation de change de la Banque d’Algérie.

Par ailleurs, seuls les voyageurs résidents sont autorisés à faire entrer et à faire sortir des billets de banque algériens, dans la limite du montant de 10 000 DA.