Air Algérie a un nouveau commandant de bord. Il s’agit de Yacine Benslimane qui aura la lourde tâche de redresser la compagnie pour un nouveau décollage. De nombreux observateurs ont applaudi la nomination du jeune cadre algérien à la tête de cette importante entreprise publique. 

En revanche, certains internautes ont violemment critiqué ce choix allant jusqu’à accuser le nouveau PDG d’Air Algérie d’être responsable de la faillite d’Aigle Azur. Qu’en est-il réellement ?

Yacine Benslimane a surtout été délégué général d’Aigle Azur. Le PDG de 46 ans n’a en effet rien à se reprocher au sujet de la faillite de la compagnie française. Bien au contraire, les experts s’accordent à dire que la destination Algérie, dont Yacine Benslimane était en charge, était le maillon fort d’Aigle Azur.

En effet, il avait notamment réussi à relancer la destination Algérie après le rachat de la compagnie française par le chinois HNA Group et le brésilien David Neeleman. Le marché algérien est resté, jusqu’au dernier, la destination la plus rentable d’Aigle Azur.

Les vraies raisons de la faillite d’Aigle Azur

Yacine Benslimane a rejoint Aigle Azur en 2012 en tant que directeur commercial. En 2017, il occupe le poste de délégué général de la compagnie française en Algérie. Malgré les bons chiffres de la destination Algérie, la compagnie française a dû déposer le bilan en 2019 après le retrait de ses principaux actionnaires. L’échec d’Aigle Azur est avant tout l’échec d’une stratégie d’extension prônée par l’actionnaire chinois, le groupe HNA.

Les spécialistes n’hésitent pas à pointer l’énorme responsabilité d’HNA dans le naufrage de la compagnie française. L’échec de l’ouverture de la ligne Paris-Pékin qui constituait une obsession pour les actionnaires chinois, a créé des tensions entre la famille Idjerouidene et leurs associés.

Le blocage en Algérie de 25 millions d’euros de recettes a aggravé la situation. Alger a bloqué trois types de recettes datant d’avant 2011 (avant l’arrivée de Yacine Benslimane). Il s’agit de redevances passagères, les surcharges carburant et les billets émis non utilisés.

Le plus jeune PDG d’une compagnie aérienne en Afrique

Aujourd’hui, Yacine Benslimane, à 46 ans ,est le plus jeune PDG d’une compagnie aérienne en Afrique. Le nouveau patron d’Air Algérie possède une licence en finances à l’université Abderrahmane Mira à Béjaia et un Master en management de l’École nationale de l’aviation civile (ENAC) de Toulouse.

Pour de nombreux spécialistes, la nomination de Yacine Benslimane à la tête de la compagnie publique, est un choix judicieux. Dans la mesure où son expérience dans le secteur de l’aviation civile aérienne, notamment en France, demeure un atout majeur pour la compagnie nationale.