Le dinar algérien se reprend doucement mais surement sur le marché monétaire. Il se stabilise depuis quelques jours autour de 140 DA pour 1 dollar et 1 euro à l’achat. Cette appréciation devrait se poursuivre durant les prochains mois, indiquent des spécialistes qui évoquent plusieurs facteurs économiques nationaux et mondiaux pour expliquer ce rebond de la monnaie algérienne.   

Le professeur en économie, Mohamed Hamidouche a affirmé à l’agence officielle APS qu’une des raisons de cette situation a trait à la hausse des cours des hydrocarbures sur le marché international conséquemment à la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

L’autre facteur évoqué par le même expert est relatif à la politique adoptée par le gouvernement en matière de commerce extérieur. Le renforcement des exportations hors-hydrocarbures, explique t-il, a aidé considérablement le dinar algérien à se relever.

L’expert en économie, Mourad Kouachi cité par la même source médiatique, a affirmé de son coté que le recul de la valeur de l’euro et du dollar sur le marché mondial et la hausse des réserves de change en Algérie ont boosté le dinar algérien. Cela a « donné au dinar une capacité supplémentaire face aux chocs inflationnistes défavorables », a-t-il expliqué.

L’appréciation du dinar va se poursuivre, selon les experts

Cet économiste s’attend d’ailleurs à « une hausse continue de la valeur du dinar pour le reste de l’année en cours et même durant l’année prochaine ». Ce sont les mêmes prévisions faites par Mohamed Hamidouche qui prévoit la stabilité du dinar « sur au moins le prochain semestre, soit jusqu’à la fin du 1er trimestre de l’année prochaine ».

Il est clair que l’appréciation de la monnaie algérienne aura des répercussions positives sur l’économie algérienne et sur le quotidien du citoyen. Mohamed Hamidouche a en effet affirmé que « l’appréciation du dinar algérien face à un panier de monnaies, notamment le dollar américain, se ressentira par une baisse relative des prix des matières importées ».

Quel impact sur le ménage algérien?

Cette baisse des prix, explique-t-il, « en plus d’améliorer le pouvoir d’achat des ménages, profitera aux opérateurs économiques versés dans l’importation des produits semi-finis et les équipements, ce qui fera croître sensiblement leur chiffre d’affaires avant la fin de l’année ».

L’appréciation du dinar devrait apporter une « stabilisation des prix, un ralentissement des taux d’inflation, et par conséquent une amélioration du pouvoir d’achat et une augmentation du taux de croissance de l’économie de l’ordre de 3,6 % », a rassuré de son coté M. Kouachi.

Lire aussi – Taux de change : prix de 1000 euro en dinar algérien sur le marché noir