Eric Zemmour était en direct hier soir sur la chaîne française BFMTV pour répondre aux questions d’un panels d’électeurs. Deuxième invité après Valérie Pécresse reçue en janvier, le candidat d’extrême droite à la présidentielle a annoncé de nombreuses mesures fortes au sujet de l’immigration. Pour lui, la « société multiculturelle, ça veut dire la guerre ».

En répondant aux questions d’un panel d’électeurs sur la chaîne française BFMTV, Eric Zemmour n’était pas tendre avec les étrangers. « Nous arrêterons le regroupement familial. Par ailleurs, les demandeurs d’asile devront effectuer leur demande au consulat français de leur pays. Tous ceux qui viendront en France seront renvoyés. », a-t-il déclaré.

Invité dans l’émission « La France dans les yeux », le candidat d’extrême droite s’est exprimé sur l’immigration qui était encore une fois au cœur des débats. A une question sur l’idée d’un mur aux frontières européennes, Éric Zemmour se dit favorable. « Moi je ferais basculer la majorité européenne sur l’idée du mur, qui sera financé par des fonds européens », assure le candidat, qui veut construire ces murs « à toutes les frontières » de l’Europe.

Plus de médecins étrangers…

Eric Zemmour explique également vouloir supprimer la politique de recours aux médecins étrangers pour combler les manques de soignants en France. En effet, il estime qu’il faut plutôt former plus de médecins français et c’est « injuste » de retirer des soignants à leurs pays d’origine.

« Je ne mets pas en cause les médecins étrangers et je les remercie. Mais j’aurais préféré des médecins français et qu’on ne les empêche pas, pour un demi-point, de faire médecine », s’est-il expliqué face au recours systématique de la France aux médecins étrangers.

Fini les épreuves d’équivalence de compétences

Le candidat à la présidentielle a insisté qu’il ne veut plus que la France fasse appel aux médecins étrangers pour combler les manques dans les hôpitaux. Il a explicitement cités les médecins algérien : « la France se passera des médecins algériens et les laissera à l’Algérie qui en a bien besoin ».

Cette annonce ayant déjà suscité de vives critique de la part d’Edouard Philippe, ancien premier ministre du gouvernement Macron, survient après quelque jours seulement des résultats des EVC ayant donné plus de 1200 algériens admis sur les 1 993 postes ouverts.

« Je supprimerai le concours qui vise à faire venir des médecins étrangers. Depuis 30 ans on va en chercher en Algérie alors qu’on a empêché de jeunes Français de faire médecine pour 1/4 de point. », déclare le candidat Zemmour.

La France aux français !

L’un des arguments avancé par l’homme politique français est celui de l’intégration. Il a également défendu une « assimilation » plutôt qu’une « intégration ». « Il n’y a pas de mélange parce que les gens ne le veulent pas », répond le candidat à la présidentielle. « Il est possible de se mélanger lorsqu’on parle la même langue, qu’on a la même culture », fait savoir le journaliste habitué des médias.

Cette restriction d’étranger est motivée par le fait qu’il est contre une population « multiculturelle », le candidat s’est vivement opposé : « Je suis contre la société multiculturelle. Je suis pour la société multi-ethnique, la société multiculturelle, ça veut dire la guerre », déclare le polémiste Zemmour.

Article précédentOfficiel. Air Algérie augmente ses vols vers Montréal
Article suivantSuisse – Affaire Khaled Nezzar : vers un renvoi en jugement pour des faits gravissimes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici