La compagnie nationale aérienne Air Algérie demande à augmenter le nombre de ses vols internationaux. C’est ce qu’a révélé ce mercredi 17 novembre, le quotidien arabophone El Bilad qui cite ses propres sources. Air Algérie aurait émis une demande aux autorités officielles pour l’ouverture de nouvelles lignes aériennes et l’augmentation du nombre des vols sur les dessertes autorisées.

Le transporteur aérien appuie sa requête par la forte demande sur ses billets. En effet, les places sur les vols internationaux de la compagnie sont toutes, réservées sur les vols ouverts jusqu’au mois de février prochain,  précise la même source.

En dépit d’une hausse significative des vols depuis juin dernier, et l’ouverture de nouvelles destinations vers le Canada, la Tunisie et le Qatar, la reprise est jugée très insuffisante pour les voyageurs et pour la trésorerie de la compagnie publique.

Si plusieurs pays sont déjà desservis par Air Algérie et les autres compagnies autorisées, d’autres sont toujours, en attente. C’est notamment le cas des Etats-Unis d’Amériques. L’offre sur d’autres destinations comme la France et le Canada sont par ailleurs, jugées très insuffisantes par rapport à la demande.

Selon des sources du ministère des transports, les autorités algériennes devraient approuver un nouveau programme additif pour la compagnie publique. Une décision qui serait néanmoins, conditionnée par la vaccination de 70 % de la population et de la stabilisation de la situation sanitaire mondiale.

Vers une baisse des prix des billets d’avions

Pour de nombreux experts, une nouvelle hausse du nombre de vols internationaux entraînera une baisse des prix des billets d’avions notamment sur la ligne Algérie-France. La compagnie aérienne, rappelons-le,  a été vivement critiquée en raison de la cherté de ses billets appliquée sur cette desserte.

La Premier ministre algérien avait annoncé la semaine écoulée, la mise en place d’une commission d’enquête pour chercher la faille ayant causé la hausse des prix sur les vols d’Air Algérie. Le député de l’émigration Abdelouhab Yagoubi avait dénoncé  « une extorsion de fond » dont sont victimes les ressortissants algériens.

Article précédentTitre de séjour perdu ou volé en France : que faire ?
Article suivantFrance-Finlande : le drapeau algérien crée l’évènement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici