L’Algérie devrait elle refermer son espace aérien et suspendre les vols en raison de la résurgence des contaminations au Covid, ces derniers jours ? Le professeur Reda Djidjik, chef du service immunologie au CHU Béni Messous (Alger), estime qu’il n’y a aucun rapport entre la hausse des contaminations et l’ouverture partielle de l’espace aérien.

Dans un entretien donné ce vendredi 9 juillet, à Radio Sétif, le professeur Réda Djidjik affirme que la recrudescence des cas de contaminations en Algérie ‘’n’a rien à voir avec la réouverture partielle de l’espace aérien’’. Expliquant que les mesures de prévention sanitaire mises en place par les autorités seraient en mesure d’empêcher l’importation de nouveaux cas.

« La situation sanitaire en Algérie est préoccupante »

Concernant la situation sanitaire en Algérie, le professeur Reda Djidjik explique que le pays est devant une situation préoccupante, à la limite alarmante. Il appelle les  Algériens à aller se faire vacciner et demande aux autorités sanitaires de revoir en urgence le dispositif de prise en charge des patients covid

Dans une récente intervention à TSA, le chef du service immunologie au CHU Béni Messous a affirmé que ‘’le vaccin permet de protéger les personnes à 100 % contre les formes graves du covid-19. C’est l’un des premiers objectifs de la vaccination. À une seule dose on est protégé et pour avoir une immunité complète, il faut faire les deux doses.’’

Article précédentJSK : Les raisons de l’annulation du vol des 350 supporteurs vers le Bénin
Article suivantMarine Le Pen promet de «supprimer le regroupement familial» en France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici