Brigitte Bardo intervient une nouvelle fois pour s’attaquer à l’une des traditions les plus sacrées des musulmans. La célèbre actrice et fervente défenseuse de la cause animale dénonce le sacrifice du mouton le jour de l’Aid al-Adha, qu’elle qualifie d’« ignoble et sanguinaire ».

Au moment où les musulmans se préparent à perpétuer la tradition et célébrer la fête de l’Aid al-Adha, par le sacrifice d’un mouton, les défenseurs des animaux montent au créneau. Pour Brigitte Bardot, l’Aïd el Kébir est « une immonde fête du calendrier musulman ».

Fervente militante de la cause animale, l’actrice française se bat depuis 40 ans pour mettre un terme à l’abattage. Elle l’a fait savoir pour la énième fois, dans un communiqué provocateur dénonçant la pratique du sacrifice de l’Aïd el Kébir. « Une immonde fête », selon elle.

« C’est ce samedi 9 juillet, le jour du saigneur»

« C’est ce samedi 9 juillet, le jour du saigneur, qu’aura lieu l’immonde fête de l’Aïd el Kébir où des dizaines de milliers de moutons seront égorgés à vif un peu partout en France et sacrifiés de manière honteuse et barbare au nom d’Allah avec la complicité du gouvernement », dénonce-t-elle dans un tweet.

La star du cinéma français, qui a consacré sa vie aux animaux, souhaite aussi mettre un terme en outre à l’expérimentation animale et à la chasse. Elle a beaucoup de sympathisants qui estiment que son combat est noble. Toutefois, sa position vis-à-vis de l’l’Aïd el-Kebir suscite l’indignation des partisans de la liberté de culte.

Des internautes l’accuse d’islamophobie

Beaucoup d’internautes n’ont pas n’apprécié la énième sortie de Brigitte Bardot. Ils l’ont même accusé d’islamophobie suite à ses propos au sujet de l’Aïd al-Adha qu’elle qualifie de « coutume islamique ». D’ailleurs, l’icône française n’en est pas à sa première injure envers la communauté musulmane. Elle a déjà été condamnée pour incitation à la haine raciale à plusieurs reprises en 1997, en 2000 et en 2004.

Sur Twitter, les réactions les réactions ont été virulentes. « Chacun sa religion, chacun ses coutumes ! Qu’elle respecte ça », a écrit un internaute. « L’islamophobie comme le racisme ne sont pas des opinions, mais des délits », affirme un autre internaute.

Hugo Clément soutient Brigitte Bardot

De son côté, le célèbre journaliste Hugo Clément, connu pour ses prises de position pour la cause animale, a rejoint Brigitte Bardot dans son opinion. Il se dit menacé de mort sur la toile après avoir partagé le communiqué de la fondation Brigitte Bardot.

« Rappel annuel que l’abattage sans étourdissement, qui consiste à égorger un animal en pleine conscience, est une pratique cruelle, déjà interdite dans plusieurs pays. Aucune croyance ne peut justifier une telle maltraitance », soutient-il.

Une sortie qui lui a valu des menaces de mort, selon lui. « Depuis quelques heures, je reçois énormément de menaces de mort et de messages haineux simplement pour avoir rappelé la cruauté de l’abattage rituel sans étourdissement, démontrée scientifiquement. Je continuerai à le faire sans hésiter. C’est une question de cohérence », fait-il savoir.