Les étudiants ont perdu du pouvoir d’achat sous le quinquennat d’Emmanuel Macron. Cette perte est estimée à 39,26 euros par an,  selon l’étude annuelle de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF). 

Les réformes du gouvernement d’Emmanuel Macron ont aggravé la précarité des étudiants. Les dépenses de ces derniers vont encore augmenter cette année. Selon l’enquête annuelle du syndicat Unef, publiée dimanche 15 août, le pouvoir d’achat des étudiants a dégringolé en raison du « recule des aides publiques ». Ils ont en effet perdu «  39,26 euros par an  en aides directes », depuis le début du mandat d’Emmanuel Macron.

Ces décisions politiques pèsent lourd sur le pouvoir d’achat des étudiants. Afin d’agir contre la précarité, l’Unef demande au gouvernement français  d’adopter une réforme du système des bourses pour augmenter le nombre des bénéficiaires, et intégrer les étudiants étrangers.

« Ce sont 39,26 euros supprimés par an et par étudiant par le gouvernement alors que leur coût de la vie a augmenté de 10,51% sous le quinquennat », a précisé la présidente de l’Unef, ajoutant que « cette précarité est structurelle et ne cesse de ronger l’égalité d’accès aux études supérieures depuis des années ».

La présidente de l’Unef a également déploré un « manque d’ambition de la part du gouvernement ». À moins d’un an de l’élection présidentielle de 2022, la popularité Emmanuel Macron s‘écorne auprès des étudiants.

Article précédentRapatriement : Des Marocains bloqués en Algérie interpellent les autorités
Article suivantAppel à « rayer la Kabylie de la carte de l’Algérie » : La LADDH saisit la justice

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici