Une plainte a été déposée contre un Algérien qui a posté une vidéo sur plateforme TikTok où il avait traité les harkis de traîtres. « Il ne faut jamais trahir l’Algérie », a-t-il notamment déclaré, provoquant ainsi l’ire de l’association Génération Harkis qui a saisi le procureur de la République Béziers, au sud de la France. 

La vidéo a été tournée au niveau du Mémorial national du Camp de Rivesaltes, au nord de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, début juillet dernier, à l’occasion des cérémonies célébrant du 60ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie.

« Salam à tous, je suis dans un camp, vous savez un camp mémorial des harkis, qui se trouve à Perpignan dans le Sud. J’ai fait une vidéo pour le soixantième ou les 60 ans de l’indépendance de l’Algérie. Je suis venu ici pour leur montrer que faut jamais trahir son pays, surtout l’Algérie », a déclaré en effet le jeune homme.

« Ne trahissez jamais l’Algérie »

Et de poursuivre : « Ne trahissez jamais l’Algérie. Mais avant de partir, j’ai accroché ça, en l’occurrence le maillot de l’équipe nationale algérienne de football aux couleurs du drapeau de l’Algérie. J’ai accroché le maillot de l’Algérie, voilà, dans un camp de harkis. N’oubliez jamais, c’est notre pays l’Algérie, c’est un grand pays. N’oubliez pas les gens qui sont morts pour l’Algérie, n’oubliez pas l’histoire. Ici je suis dans un camp de harkis, où est ce qu’ils les ont accueillis la France. ».

Cette sortie n’a pas été pour plaire à l’association Génération Harkis qui a décidé de porter plainte contre l’auteur de la vidéo qui serait très probablement de nationalité algérienne.

« Je confirme cette information, mais, je préfère ne pas en dire plus, l’avocate de notre association qui est du barreau de Béziers a bien déposé plainte le 5 août dernier auprès du procureur de la République, nous avons formellement identifié celui qui a mis en ligne cette vidéo, toujours visible ce lundi sur la TV de TikTok, le procureur de Béziers dispose donc de son identité et de son adresse, en région parisienne », a indiqué en effet le président de la dite association lundi 15 août. Affaire donc à suivre.