L’opération de vente des billets d’Air Algérie a été tournée en dérision en France. Une jeune femme, qui a décidé de tenter l’humour pour faire passer des messages sérieux, a tourné une scène pour illustrer les files d’attente se formant devant le siège de l’agence commerciale Paris Opéra d’Air Algérie.

Les ressortissants algériens établis en France ont souffert le martyre pour réserver une place, que ce soit avec Air Algérie ou la compagnie maritime Algérie Ferries. L’on se rappelle des scènes de pagaille enregistrées devant les différentes agences commerciales des deux transporteurs algériens.

D’ailleurs, les clients des deux compagnies ne cessent de crier leur désarroi et leur amertume en exposant leur clavaire sur les réseaux sociaux. Ils sont en effet nombreux à se manifester sur le net pour raconter leurs voyages pleins de péripéties.

Jusque-là, on a été habitué à des témoignages écrits ou à des prises de paroles filmées et postées sur les réseaux sociaux. Une ressortissante algérienne a innové pour dénoncer certaines pratiques du personnel de la compagnie aérienne Air Algérie. Cette jeune femme a en effet opté pour un tournage vidéo devant le siège de l’agence Paris Opéra. La séquence montrait cette dernière assise sur une chaise devant la porte du bureau d’Air Algérie.

Une scène pour dénoncer des pratiques douteuses

Vu le décor, elle voulait probablement jouer le rôle d’un agent de sécurité de l’agence en train d’organiser les files d’attente à l’entrée. Un homme, qui joue le rôle d’un client, s’approche de la jeune femme et lui fait savoir qu’il veut réserver sur un vol pour Oran. Après un échange entre les deux personnages, le client glissa un billet à l’agent, un rôle incarné par la femme, qui sursauta sur le coup et se précipita pour faire le nécessaire.

Cette scène ironique dit en fait long sur l’idée qu’ont certains ressortissants algériens par rapport à l’opération de la vente des billets au niveau de l’agence Paris Opéra et ailleurs. Le piston, le passe droit et la corruption sont autant de pratiques douteuses qui ont été dénoncées clairement par des clients. Le message de la jeune femme qui a tant bien que mal réussi l’incarnation, semble bien clair.