Des élus du Rassemblement national, ont critiqué la présence importante d’immigrés à Nice dans le sud de la France. Le chef de file des conseillers RN, Philippe Vardon qualifie l’immigration de « submersion » dont il faut « protéger les Niçois d’urgence ».

Lors de la conférence de presse estivale des élus RN au conseil municipal de Nice, une vaste étude démographique menée par France Stratégie, a été présentée. Les élus du parti de Marine Le Pen  avertissent contre « un changement de population à Nice, depuis les années 1990 ».

Pour ces conseillers municipaux, la proportion d’étrangers originaires de pays non-européens à Nice a enregistré une hausse alarmante.  La carte du rapport montre selon que «  plus les quartiers sont pauvres, plus la part d’étrangers chez les non-majeurs est important ».

Pour le chef de file des élus Rassemblement national, c’est « une véritable submersion migratoire ». Il affirme que « l’avenir de notre commune qui se joue, alors que ‘démographie’ rime souvent avec ‘démocratie’ ».

« On va assimiler plus difficilement un Algérien qu’un Espagnol ici »

Philippe Vardon juge que « nous avons un vrai problème d’intégration et d’assimilation avec des populations non-européennes qui sont culturellement très éloignées des Niçois ».

« On va assimiler plus difficilement un Algérien qu’un Espagnol ici. Et encore plus difficilement un Malien qu’un Algérien, » a-t-il déclaré.  Les élus RN estiment que « si l’on veut vraiment que Nice reste Nice, il est urgent d’agir, pour protéger les Niçois de cette immigration massive ».

Pour ces conseillers municipaux, la solution est de « voter pour Marine Le Pen ». Pour eux, il faudrait appliquer une « préférence nationale » dans l’attribution des logements sociaux, « maîtriser enfin nos frontières, expulser tous les clandestins et les criminels étrangers » ou encore « réformer l’attribution de la nationalité. »

Article précédentBanque d’Algérie : Une pièce de monnaie de 100 DA à l’effigie d’Ali la pointe
Article suivantImportation des voitures de moins de 5 ans en Algérie : Et si c’était la solution ?

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici