Deux embarcations de harraga algériens ont été filmées en mer, à partir d’un navire de la compagnie maritime Algérie Ferries. La vidéo a été partagée sur les réseaux sociaux lundi 15 août. On y voit les passagers et les migrants clandestins qui se sont adonnés à des échanges dans une ambiance bon enfant. 

Des dizaines d’embarcations de fortune prennent la mer pratiquement chaque jour au départ des cotes algériennes pour des traversées clandestines. Force est de constater en effet que le phénomène ne s’estompe toujours pas, en dépit des incessants appels et des mesures prises par les autorités algériennes.

Les drames enregistrés lors de ces traversées n’ont pas dissuadé les candidats à l’émigration clandestine de tenter leur chance. Des dizaines voire des centaines de harraga prennent ainsi le départ quotidiennement en empruntant des embarcations de fortune.

D’ailleurs, un groupe de migrants algériens ont été croisés en mer par un navire de la compagnie maritime Algérie Ferries. Les deux embarcations qu’ils ont emprunté avaient à bord « plus de personnes » que ceux qui se trouvaient le bateau d’Algérie Ferries, a ironisé l’administrateur de la page Communauté d’immigrés algériens, qui a relayé la vidéo lundi 15 août. C’était pour dire, en fait, que les deux embarcations transportaient un grand nombre d’individus.

Un échange dans une ambiance bon enfant

Ce qui est d’ailleurs vrai comme le montre la vidéo prise à partir du bateau de la compagnie algérienne. Il s’agirait, selon toute vraisemblance, du navire Tassili qui assurait la traversée Alger- Naples. C’est ce que l’on peut déduire des échanges entre les passagers et les migrants clandestins. « Italie, Italie », criait l’un des voyageurs pour indiquer la destination du bateau aux harraga qui semblaient en réalité perdus en mer.

Malgré leur situation qui semblait peu rassurante, les occupants des deux embarcations, pratiquement tous des jeunes, ont eu un échange convivial avec les clients d’Algérie Ferries qui leur ont d’ailleurs souhaité bon vent à leur séparation.