La Hongrie décide d’accueillir les étudiants algériens contraints de fuir la guerre en Ukraine et les autorise à étudier dans ses universités. Une disposition en leur faveur après la détérioration de la situation sécuritaire suite à l’intervention militaire russe.

Après le calvaire qu’ils ont vécu suite à l’intervention russe, les étudiants algérien établis en Ukraine voient enfin le bout du tunnel. L’ambassade d’Algérie à Budapest a annoncé ce mardi matin que les étudiants algériens établis en Ukraine peuvent poursuivre leurs études dans les universités hongroises.

Suite à la détérioration de la situation sécuritaire à la suite de l’intervention militaire russe, le gouvernement hongrois a accepté d’accueillir les étudiants algériens. “L’ambassade d’Algérie à Budapest informe les  étudiants qui sont entrés en Hongrie depuis l’Ukraine que le gouvernement hongrois a décidé d’autoriser ceux qui souhaitent terminer leurs études universitaires dans les universités hongroises”, lit-on dans la déclaration de l’ambassade rendue publique ce mardi.

Un vrai soulagement pour les étudiants

Pouvoir s’inscrire dans d’autres universités est un vrai soulagement pour les étudiants algérien d’Ukraine. En effet, les autorités ukrainiennes avaient déjà fait savoir aux étudiants étrangers qu’ils ne seront pas autorisés à revenir et à se réinscrire dans les facultés si ils quittent le territoire.

Malgré tout ce qu’ils ont vécu durant cette période de tension, les étudiants algériens ont essayé par tous les moyens de ne pas quitter l’Ukraine. Ils savent pertinemment que leur avenir est en jeu. En effet, un départ d’Ukraine implique une expulsion pure et simple de leur université, sans espoir de s’y réinscrire.

Cette disposition s’ajoute à l’opération de rapatriement

Par ailleurs, l’ambassade a appelé les étudiants concernés de se rapprocher de ses services pour obtenir toutes les informations et l’accompagnement nécessaires. Outre la Hongrie, la Roumanie et la Pologne ont également reçu quelques membres de membres de la communauté algérienne établie en Ukraine.

Cette disposition s’ajoute à l’opération de rapatriement effectuée au début du mois de mars. En effet, le 3 mars, un vol spécial pour rapatriement des algériens ayant fuit l’Ukraine pour Bucarest, en Roumanie, a été effectué. Des centaines d’algériens, dont la plus part sont des étudiants avaient besoin d’être rapatrier après avoir réussit à fuir l’Ukraine et entrer dans les pays voisins.

Article précédentAlgérie : des vols internationaux impactés par les perturbations
Article suivantEmmanuel Macron rend hommage à Mouloud Feraoun

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici