Le marché automobile algérien ne repose sur aucune logique. En raison de la pénurie de voitures, des agents proposent des véhicules à des prix exorbitants. Ainsi, la Kia Picanto GT Line est mise en vente à 470 millions de centimes. Soit plus de 22 000 euros si on se réfère au taux de change sur le marché noir en Algérie.

Ce n’est pas une blague ! La Kia Picanto GT Line 2022 est proposée à 470 millions de centimes. Le marché de l’automobile en Algérie connait bien des paradoxes. Que ce soit pour les voitures d’occasion ou neuves, les prix frôlent la folie. Les quelques concessionnaires qui parviennent à importer les véhicules, les proposent  à des prix incroyables.

En raison du gel de l’importation et de la fermeture des usines de montage, les voitures se font rares en Algérie. Et  par conséquent, super chères. Des modèles qui se vendaient il y’a quelques années à 100 millions de centimes sont aujourd’hui proposés au triple de leur prix initial.

A titre d’exemple, la Kia Picanto GT Line 2022 se vend en France au prix de 15 000 euros. Soit 310 millions de centimes. En Algérie son prix fluctue au près des agents. Cette même voiture a été déjà proposée par un concessionnaire d’Algérie à 650 millions de centimes. Ce qui a suscité d’ailleurs, une vive polémique.

Aucune loi du marché

En juin dernier, un agent automobile a mis en vente le même modèle à 395 millions de centimes. D’autres la propose à 400 millions. Pour dire que les prix ne sont soumis à aucune logique en absence de la concurrence.

A ce propos, Mustapha Zebdi, président de l’Organisation nationale pour la protection et l’orientation des consommateurs et de l’environnement (APOCE) a poussé un vrai coup de gueule. Le responsable n’a pas caché sa colère par rapport au laisser-aller qui se fait dans le dossier de la vente des voitures en Algérie.

« Un véhicule acheté depuis 20 ans devient plus chère que son prix de départ, ce n’est pas normal », a-t-il déploré. Selon le président de l’APOCE, l’augmentation des prix n’a pas touché que les voitures. « Les pièces détachés ont connu des augmentations hallucinantes », a-t-il souligné.