Nouveau procès pour Numidia Lezoul, Rifka et Stanley. Les trois influenceurs qui ont écopé d’un an de prison chacun, ont fait appel de leur condamnation. Selon des sources proches du dossier, le procès en appel des trois influenceurs aura lieu début août prochain.

Condamnés à un an de prison ferme et 100 000 dinars d’amende chacun, Numidia Lezoul, Rifka et Stanley ont fait appel de cette décision de justice. La cour de Ruisseau d’Alger aura à statuer sur cette affaire dite « Future Gate ».

Les trois influenceurs espèrent bénéficier de l’acquittement après avoir été condamnés à la prison ferme en première instance. Les accusés et leurs avocats tenteront, début août prochain, de convaincre le juge de leur innocence.

En prison depuis 7 mois

Les créateurs de contenus qui croupissent depuis 7 mois en prison espèrent obtenir l’acquittement ou de moins, une réduction de leurs peines.  La Cour de Ruisseau d’Alger va donc juger l’affaire Future Gate en appel et fixer le sort des jeunes instagrameurs.

Alors que tout le monde attendait la libération de l’instagrameuse la plus suivie en Algérie et ses codétenus, le tribunal de Dar El Beida a prononcé contre eux, le 16 juin dernier, une peine d’un an de prison ferme et une amende de 100 000 dinars algériens.

« Victime des médias »

Il faut préciser que le tribunal a requalifié les faits de l’affaire à l’accusation de participation à escroquerie et à l’acquittement de l’accusation de blanchiment d’argent. Les mis en cause ont récusé catégoriquement cette accusation.

De son coté, Numidia Lezoul avait nié tous les faits qui lui sont reproché, lors du procès. L’influenceuse a expliqué qu’au début, on lui a fait croire qu’elle allait aider des étudiants à aller poursuivre leurs études à l’étranger.

L’interprète de « Bébé d’amour » a affirmé qu’elle était « victime des médias », assurant qu’elle n’a rien à voir dans cette affaire.