Riyad Mahrez, nominé quatre fois au ballon d’or, est soumis au turnover de Pep Guardiola. Depuis ses débuts à Manchester City, en 2018, le virevoltant ailier algérien est pourtant considéré par les observateurs du football comme étant l’homme des grands matchs.

Mahrez répond en effet présent à chaque fois que Guadiola décide de le titulariser. « Il fait la différence dans les matchs importants », avait déclaré le coach catalan l’année dernière.  Ses statistiques de la saison passée ?  24 buts toutes compétitions confondues. Il aura été l’un des grands artisans du sacre de Manchester City en Premier League.

En Ligue des Champions, il a été le meilleur réalisateur de son club. Mais les choix énigmatiques de Guardiola, en demi-finale contre le Real Madrid, ont été vivement contestés par les spécialistes de la balle ronde. En effet, le « philosophe » du football avait décidé de remplacer Mahrez, libérant ainsi des espaces pour les attaquants madrilènes qui ont réussi à renverser la situation et se qualifier en finale, alors que City avait largement dominé à l’aller comme au retour.

Mahrez est l’un des perdants de la rotation de Guardiola

Au cours de ses quatre saisons à Manchester City, Mahrez a aidé ses coéquipiers à remporter trois titres de Premier League, trois Coupes de la Ligue et une FA Cup, Mais, il a toujours payé les frais des sautes d’humeur de Guardiola. A 31 ans, le natif de Sarcelles n’a pourtant plus rien à prouver.

L’un de ses concurrents, Raheem Sterling en l’occurrence, également peu utilisé la saison passé, l’a rapidement compris et a décidé de rejoindre Chelsea durant ce mercato. Questionné par la presse sur les raisons de son départ, l’international anglais a rétorqué qu’à son âge (27 ans), il ne pouvait plus se permettre de « perdre du temps ».

« J’avais besoin de garder le même niveau et de relever un nouveau défi. Depuis mes 17 ans, j’ai été régulièrement titulaire, donc arriver à un moment culminant de ma carrière et ne pas jouer régulièrement est quelque chose que je ne pouvais pas accepter », a confié Raheem Sterling dans des propos relayés par le Mirror.

Riyad Mahrez se contentera-t-il encore d’un rôle de joker de luxe en Premier League ? Ce qui est certain, c’est que l’attaquent algérien n’a jamais contesté les décisions de son coach et n’a jamais lâché lorsqu’il a été relégué dans la hiérarchie. Cette saison encore, Mahrez a débuté le championnat sur le banc des remplaçants et le deuxième match en tant que titulaire. Pep Guardiola, qui a forcément dans un coin de la tête la capacité de son dribbleur à faire des différences, reverra-t-il sa copie ?

Lire aussi : Riyad Mahrez signe un nouveau contrat avec Manchester City