Le président algérien Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé vendredi, sur la visite du ministre de l’entité sioniste au Maroc. Le chef de l’Etat qui qualifie cet acte d »’infâme et déshonorant », pour le voisin de l’ouest, affirme qu’il « était triste qu’un ministre de l’entité sioniste menace un pays arabe (l’Algérie) à partir d’un autre pays arabe (le Maroc) ».

Lors d’une entrevue périodique avec des représentants de médias nationaux, Abdelmadjid Tebboune a déclaré que « c’est la première fois, depuis 1948 qu’un ministre de cette entité visite un pays arabe et y profère des menaces à l’encontre d’un autre pays arabe. Un tel acte entache d’opprobre le pays hôte ».

Faisant allusion à un contrat de coopération sécuritaire signé entre le Maroc et l’entité sioniste, Tebboune a dénoncé une visite « de la honte » et parlé d' »une menace » visant l’Algérie. Le president algérien  a par ailleurs critiqué la visite sans précédent effectuée la semaine passée, par le ministre israélien de la Défense Benny Gantz au Maroc.