La nouvelle miss Maroc  Kawtar Benhalima est au cœur d’une vive polémique sur les réseaux sociaux. La jeune femme de 22 ans élue première dauphine au concours national, vient d’être désignée pour représenter le Maroc  lors du concours de Miss Univers, le 12 décembre prochain en Israël, après le retrait de Fatima-Zahra Khayat, blessée à la cheville.  Les origines algériennes de Kawtar Benhalima ont été pointées du doigt par de nombreux internautes.

Pour les Marocains, Kawtar Benhalima affiche trop fièrement, ses origines algériennes. Tout est parti d’une simple déclaration sur ses origines et l’histoire de sa grand-mère. Miss Maroc raconte que sa grand-mère avait fui l’Algérie durant la guerre de libération.

« Ma grand-mère s’est installée au Maroc avec peu de moyens en compagnie de ses frères et sœurs. Elle a grandi dans une famille où elle a appris à coudre. Au fil du temps, elle a utilisé ça comme une qualité pour aider les femmes au Maroc à construire leur indépendance », avait-elle déclaré avec émotion.

Miss Maroc se rendra en Israël

L’histoire de la jeune femme de 22 ans n’a pas été apparemment, du goût de nombreux internautes marocains. Kawtar Benhalima était  la cible de vives critiques et de propos haineux. Les internautes lui reprochant de ne pas être une Marocaine de pure souche et surtout  être « trop fière » de son algérianité.  Certains ont même appelé  le comité de Miss Maroc à retirer le titre à la jeune femme native de Marrakech.

Pour rappel, l’ambassadrice de la beauté qui devait représenter le Maroc  au concours de Miss Univers 2021 à Eilat (Israël) le 12 décembre, Fatima-Zahra Khayat. Seulement, cette dernière a été contrainte de déclarer forfait,  quatre jours après son élection, début novembre. Victime d’une foulure à la cheville lors d’une séance de sport à Paris où elle réside, Fatima-Zahra Khayat a cédé sa place à sa première dauphine, Kawtar Benhalima.

Selon les observateurs, le malheur de Kawthar Benhalima est fait les déclarations sur ses origines dans un contexte de grave crise entre l’Algérie et le Maroc.

Article précédentTransfert de devises sans déclaration : mauvaise nouvelle pour la diaspora
Article suivantTitre de séjour perdu ou volé en France : que faire ?

1 COMMENTAIRE

  1. c’est impossible qu’elle soit algérienne, du moment qu’elle a accepté de se rendre en Palestine occupée par l’entité sioniste créé de toute pièce par l’occident, avec un statut de chien de garde du moyen orient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici