L’affaire de l’arnaque au visa d’étude contre des étudiants algériens connait de nouveaux rebondissements. Ce jeudi 20 janvier, le juge instructeur de Tribunal de Dar El Beida a prononcé la mise en détention provisoire de 11 personnes dont l’accusé principal Oussama. R et les influenceurs Rifka et Numidia Lezoul.

Au total, 11 personnes ont été placées en détention provisoire ce jeudi. 3 autres sont mis sous contrôle judiciaire. Le juge instructeur a retenu de lourds chefs d’inculpations contre les accusés. Il s’agit entre outre, d’ «association de malfaiteurs et escroquerie en bande organisée », « traite de personnes », « violation de la loi régissant la circulation des capitaux de et vers l’étranger ».

L’audition des mis en cause a duré de longues heures, c’est-a-dire du mercredi matin jusqu’à ce jeudi à l’aube. Les influenceurs Rifka, Numidia Lezoul et Mohamed Aberkane alias stanley et l’accusé principal R. Oussama, directeur de l’entreprise fictive Future Gate, ont été également placés en détention provisoire.  La jeune instagrameuse Ines Abdelli a quant à elle, été mis sous contrôle judiciaire.

Ce réseau criminel d’escroquerie a fait au moins 76 victimes parmi les étudiants algériens. Le réseau est composé d’une dizaine de personnes qui dirigeaient des opérations d’escroquerie via des entreprises fictives d’immigration.

Les influenceurs cités dans cette affaire auraient reçu des commissions pour faire de la pub à cette entreprise. La direction générale de la sûreté nationale a appelé les citoyens ayant été victime de ce réseau criminel de se rapprocher de service central de lutte contre le crime organisé afin de porter plainte et de d’apporter son témoignage.

Certains étudiants ont payé des sommes allant de 30 à 300 millions de centimes en contrepartie de promesse de visa d’étude à l‘étranger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici