En prévision de la saison estivale, la compagnie aérienne française ASL Airlines affiche des tarifs très chers. Et les tarifs ne cessent d’augmenter notamment, sur ses vols entre la France et l’Algérie. Une situation qui suscitent la colère des voyageurs algériens. 

L’augmentation du nombre des vols internationaux, depuis mars dernier, n’a pas influé sur les prix, restés excessivement élevés. C’est ce qui fait dire, aux observateurs, que les tarifs sur la route France-Algérie ne répondent pas à des normes économiques.

Ce que les voyageurs algériens ne comprennent pas, c’est surtout l’énorme différence entre les prix pratiqués par certaines compagnies sur leurs vols avec l’Algérie et les autres pays voisins à l’instar du Maroc et de la Tunisie.

L’Algérie, la destination la plus chère du Maghreb

A ce titre, les ressortissants algériens établis en France qui prévoient de prendre l’avion d’ASL, cet été devraient mettre la main dans la poche et payer cher. Et ce jusqu’à la fin de la saison estivale. Ce n’est pas le cas pour les Marocains par ailleurs.

A titre d’exemple, ASL Airlines propose un aller-retour Paris-Alger à partir de  867.19 euro. En revanche, la destination Maroc est beaucoup moins chère. En effet, un billet aller-retour Paris-Oujda est proposé à 378.01 euro.

Pour plus d’un voyageur, ASL Airlines France profite de la forte demande sur les billets d’avion, pour vendre les tickets à des prix exorbitants.

Transavia fait la même chose

Les voyageurs algériens constate le même traitement chez l’autre compagnie low-cost Transavia. Un vol aller- retour Paris Orly-Alger, programmé pour le 3 octobre, est proposé à 549 euro. Pour le même jour,  la même compagnie propose un vol aller-retour à partir de Paris-Djerba en Tunisie n’est qu’à 188 euro.

Les observateurs prévoient que cette situation devrait se poursuivre tant que le ciel algérien est soumis au monopole d’Air Algérie et de quelques compagnies étrangères. La création des compagnies aériennes low-cost aura un grand apport pour réguler le marché de transport aérien en Algérie. Les compagnies à bas prix pourraient contribuer à faire baisser les prix des billets qui connaissent une hausse vertigineuse.

 

1 COMMENTAIRE

  1. comme quoi y’a des pays qui font en sorte d’attirer les touristes et leurs immigrés pour en benificier. un autre pays ferme les portes et se dit vouloir encourager le tourisme

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici