Une autre mesure vient s’ajouter à celle prise par l’Algérie de suspendre le Traité d’amitié. Les directeurs généraux des banques et des établissements financiers ont été sommés de procéder au gel des opérations d’exportation et d’importation vers et depuis l’Espagne.

L’Association professionnelle des banques passe à l’acte. Elle a émis l’ordre d’empêcher les opérations d’exportation et d’importation vers et depuis l’Espagne. Cette nouvelle mesure intervient après la décision des autorités de suspendre le traité d’amitié et de bon voisinage avec l’Espagne.

Ainsi, ladite association a instruit les directeurs de banque et établissements financiers leur demandant d’empêcher les opérations d’exportation et d’importation vers et depuis l’Espagne. Selon le texte de l’instruction, toute opération de domiciliation bancaire pour effectuer une opération d’importation depuis l’Espagne est interdite.

Prendre toutes les dispositions qui s’imposent

Le document dévoilé par le journal arabophone Ennahar, précise que la nouvelle procédure entrera en vigueur ce jeudi 9 juin 2022. Par ailleurs, l’Association a également souligné dans sa déclaration qu’il est nécessaire de prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour une application stricte de cette mesure.

Mercredi 08 juin, l’Algérie a décidé de suspendre le Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne. Cette suspension est une réponse au revirement de Madrid sur le dossier du Sahara occidental. Alger estime que la nouvelle position des autorités espagnoles est un soutien au plan d’autonomie du Maroc pour le Sahara occidental. Ajouté à cela, le gel des opérations d’exportation et d’importation de et vers l’Espagne.