S’il y a un pays qui constitue un rempart pour les tentatives de déploiement d’Israël dans le continent africain, il ne peut qu’être l’Algérie. Alger n’a d’ailleurs jamais caché ses intentions dans ce registre et a toujours affiché ses ambitions de barrer la route à l’Etat hébreux.  

L’Algérie est une puissance régionale et continentale incontestable. Elle a peut-être reculé et perdu du terrain durant la dernière décennie à cause notamment de la maladie de l’ancien chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, mais force est de constater que « l’Algérie nouvelle » reprend du poil de la bête sur le plan international. Alger marque en effet son territoire et reprend doucement mais surement la place qui lui sied sur la scène diplomatique.

Il faut dire que l’Algérie a bénéficié de certaines circonstances qui ébranlent le monde. La guerre en Ukraine qui a entraîné un coup de froid des relations entre la Russie et l’Europe a quelque peu contribué à ce retour en force. Devant la menace de Moscow de couper le gaz aux Européens, certains pays du vieux continent se sont rabattus sur le gaz algérien. Ce combustible constitue du fait une arme importante pour l’Algérie sur la scène internationale.

L’Algérie, une puissance indéniable

L’Algérie possède une des armées les plus puissantes dans le monde Elle est plutôt bien placée pour se faire entendre et imposer sa loi. Israël peut en effet trembler. Bien clair, Alger n’osera certainement pas attaquer militairement ce pays qu’elle ne reconnait d’ailleurs pas, mais elle ne laisserait pas l’occupant de la Palestine avancer d’un iota sur le continent africain.

Certes Tel Aviv a réussit à tisser des liens avec le Maroc, mais il faudra compter sur l’Algérie pour avancer. Israël a d’ailleurs déjà essayé de faire le coup avec la Tunisie mais Alger s’est montrée intransigeante, indiquent des sources très au fait des relations internationales. Il est vrai que les responsables algériens ont multiplié les visites chez le voisin de l’est ces dernières semaines. Pour ces mêmes sources, ces va-et-vient incessants étaient pour cette histoire.

Israël sur la défensive

L’on se rappelle par ailleurs l’épisode de la nomination d’Israël comme observateur auprès de l’UA (Union africaine). L’Algérie qui a opposé son véto, a multiplié les offensives jusqu’à ce que ce statut a été retiré à l’Etat hébreux, ce qui a constitué une victoire importante dans la guerre à distance qui mène l’Algérie contre Israël. Une guerre diplomatique qui ne dit pas son nom et dans laquelle Israël semble se mettre sur la défensive devant l’avancée spectaculaire de son vis à vis.