L’Algérie a nommé un nouvel ambassadeur en France. Il s’agit de Saïd Moussi qui était au poste d’ambassadeur de l’Algérie auprès du Royaume d’Espagne, avant d’être rappelé suite à l’embrouille diplomatique entre Alger et Madrid. Ce dernier prend ainsi la place de Antar Daoud qui a été nommé au poste le mois d’octobre 2021. 

Antar Daoud n’a finalement tenu que moins d’une année à la tête de la représentation diplomatique algérienne en France. Le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger n’a pas encore, officiellement, communiqué sur les raisons de ce changement qui intervient quelques jours seulement après la célébration du 60e anniversaire de la proclamation de l’indépendance.

Il s’agit en fait d’un quatrième changement en l’espace de cinq ans. Il est vrai que le poste d’ambassadeur d’Algérie en France est un peu sensible, en raison des relations particulières qu’entretiennent les deux pays. C’est ce qui explique peut-être ces changements à répétition.

Énième changement d’ambassadeur d’Algérie en France

Le nouvel ambassadeur aura la lourde mission de réussir là où ses prédécesseurs ont échoué. En plus de tisser les liens d’amitié entre Paris et Alger, défendre et promouvoir les intérêts les Intérêts culturels, scientifiques et techniques de notre pays, Saïd Moussi aura à organiser les missions d’état civil pour les ressortissants algériens en France.

D’après des collaborateurs l’ayant côtoyé dans son quotidien, Saïd Moussi a les capacités, les aptitudes et surtout l’expérience requise pour mener à bien sa mission. D’ailleurs, il connait les coulisses de la représentation diplomatique algérienne à Paris, qu’il a déjà dirigé en tant qu’intérimaire.

Saïd Moussi a ensuite été agrée, le 3 novembre 2021, par le gouvernement espagnol, en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Algérie auprès du Royaume d’Espagne. Il a été rappelé dernièrement suite à la suspension du Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération entre les deux pays. Ce dernier s’ajoute ainsi à la liste des trois diplomates désignés en France, durant les cinq dernières années, à savoir Abdelkader Mesdoua, Salah Lebdioui et Antar Daoud.

Lire aussi : L’Algérie ouvre un nouveau consulat en France