L’Algérie va-t-elle revendiquer l’île de Cabrera à l’Espagne ? La question refait surface ces derniers jours suite à la détérioration des relations diplomatiques entre les deux pays. Pour le moment aucun responsable algérien, encore moins espagnol, n’a évoqué le sujet. Mais des sources médiatiques n’écartent pas cette éventualité.

Entre Alger et Madrid c’est la guéguerre. Cela dure depuis que le gouvernement espagnol a décidé de soutenir le Maroc dans le dossier du Sahara occidentale. L’Algérie n’est pas allée de mains mortes pour contester cette décisions. Elle a en effet multiplié les mesures allant jusqu’à suspendre le Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération qu’elle a conclu le 8 octobre 2002 avec le Royaume d’Espagne.

Pour certaines sources, Alger risque de ne vas pas s’arrêter « en si bon chemin » dans ses sanctions contre Madrid.  Selon les mêmes sources, dont le site spécialisé ArabicPost, Alger peut aller jusqu’à revendiquer l’île de Cabrera à l’Espagne. Cette île est située au sud de Majorque dont elle dépend administrativement.

L’île de Cabrera appartient-elle à l’Algérie ?

Le problème qui est resté en hibernation a surgit en fait au début de l’année 2020, peu avant l’avènement de la crise sanitaire. L’Algérie a été accusée alors d’avoir envahit « une partie du parc national de Cabrera ». A vrai dire, cela ne constituait nullement un envahissement, sachant que cette île fait partie de l’espace maritime de l’Algérie, selon un décret présidentiel signé en 2018, par l’ancien chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika, pour délimiter les frontières maritimes algériennes conformément aux principe établis du droit international.

Selon le décret, les limites de l’Algérie s’étendent jusqu’au large de l’île italienne de Sardaigne et les îles espagnoles de Majorque, y compris l’île de Cabrera. Autrement dit, et selon toujours ce décret, cette île en question appartiendrait à Algérie.

Il est clair que cela ne sera pas de l’avis de l’Espagne qui va certainement riposter dans le cas où Alger décide de faire ce pas. Pour le moment, on en est pas encore là et tout cela reste de la spéculation.