Prix des billets d’Air Algérie : des dépassements à la pelle

0
Billets d'avion Air Algérie
Billets d'avion Air Algérie

Malgré la réouverture des frontières et la reprise des vols, de nombreux expatriés ne peuvent toujours pas entrer en Algérie à cause de la cherté des billets. Les voyageurs algériens réitèrent leur appel pour souligner la nécessité d’organiser le service billetterie qui connaît un chaos total. 

La fermeture des frontières, à cause de la situation situation qui prévalait, n’a pas été sans dommages économiques sur le transport aérien. Air Algérie a subi de lourdes pertes qui ont dépassé 40 millions de dinars par an en 2020. Seule une ouverture plus large des frontières aériennes permettra à la compagnie nationale de retrouver son équilibre financier.

Ajouté à cela, la mauvaise gestion de la vente des billets d’avion de la part de certains de ses agents. En effet, plusieurs agences d’Air Algérie, de l’Espagne et de la Turquie notamment, ont profité l’occasion pour dicter leur loi dans la vente des billets. Des rapports officiels et des correspondances, émanant de la compagnie nationale, révèlent que des agences d’Air Algérie à l’étranger ont en effet profité du retour progressif des vols pour appliquer leur prix.

Enquête sur les abus liés à la vente de billets

Contre toute attente, ces abus n’avaient pas fait l’objet d’enquêtes avant le limogeage récent de l’ancien ministre des Transports Aissa Bekkai. Cette enquête n’a pas connu d’évolution à ce jour. Les pouvoirs publics insistent sur la révélation des circonstances de ce dossier situé au niveau du premier ministère. Ces pratiques ont un effet négatif, elles impactent directement la réputation d’Air Algérie.

Pour rappel, le Premier ministre Aimene Ben Abderrahmane avait ordonné l’ouverture d’une enquête sur les prix élevés des billets d’avion. Il avait qualifié ces tarifs entre l’Algérie et la France d'”exorbitants”. Il estime qu’ils ne sont pas à la portée des ressortissants algériens vivant à l’étranger. Cette instruction, faut-il le rappeler, remonte à novembre 2021. C’était lors du congrès des chefs des diplomaties et des consulats d’Algérie à l’étranger en présence du premier ministre.

Prix de billets d’avion faramineux !

Plusieurs personnes ont été obligé de payer les billets chers. Ils étaient contraints de rentrer au pays suite à des obligations familiales, comme les décès ou les fêtes. A cet égard, Air Algérie s’est adressé officiellement à ses représentants en Espagne leur demandant l’ouverture d’une enquête sur les abus liés à la vente de billets.

Les prix faramineux appliqués pour les vols Alger-Barcelone et Alger-Istanbul ont dépassé toutes les attentes. La compagnie aérienne suspecte la manière avec laquelle sont fixés sur le marché parallèle qui n’arrange pas ses clients. Le comble est que les personnes impliquées continuent d’exercer leurs fonctions d’une manière normale. La pratique de cette escroquerie sévit jusqu’à présent au niveau des agences d’Air Algérie à l’étranger.

Baisse des prix, préoccupation première !

Air Algérie est dans une situation contraire à celle des autres compagnies internationales. Face aux réclamations et doléances des usagers, Air Algérie a fait part d’importantes mesures. En effet, pour faire face à sa situation délicate, la compagnie aérienne prévoit un plan de développement et sa propre restructuration.

Néanmoins, les représentants de la communauté algérienne à l’étranger reviennent toujours sur l’aspect financier des prestations, notamment l’achat des billets. En effet, les expatriés algériens tiennent toujours à soulever d’autres préoccupations. En outre, la nécessité d’organiser la compagnie, de développer ses performances, de renouveler et de renforcer la flotte aérienne demeurent parmi leurs doléances.

D’ailleurs, ce point a été tout le temps soulevé. Il a fait l’objet de nombreuses réclamations de la part des membres de la communauté algérienne de l’étranger. Les représentants de la diaspora demandent sans cesse, et à chaque occasion, aux autorités algériennes de revoir les prix appliqués à bord d’Air Algérie. Les billets que propose la compagnie nationale restent les plus chers et dépassent de loin ceux des autres compagnies aériennes.