Des manifestations « antiracistes » ont eu lieu dans plusieurs villes de la France pour réclamer la régularisation des sans-papiers.  Selon les chiffres de la police, environ 7.500 personnes ont participé le samedi 18 décembre, aux 43 rassemblements sur tout le territoire, dont 2.300 à Paris.

À l’occasion de la journée internationale des migrants, plusieurs organisations, associations et syndicats avaient appelé à manifester dans le cadre d’une campagne « antiraciste et solidaire » qui entend porter une voix « alternative à l’extrême droite ».

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans le calme à Paris pour réclamer la régularisation des sans-papiers, arborant des autocollants « antiracisme et solidarité ». Selon le texte de l’appel, la manifestation se veut aussi l’occasion de dénoncer « toutes les formes de racisme dont l’islamophobie », les contrôles au faciès ou la loi sur le « séparatisme ».

Pour Denis Godard, un responsable de la Marche des solidarités, « la situation des sans-papiers empire mais c’est tout le climat politique qui tourne autour des propositions Zemmour. On est à un point de bascule. On veut montrer qu’une alternative existe et que le sursaut doit venir de la société civile ».

1 COMMENTAIRE

  1. celui qui est incapable d’apporter un plus à son pays ne pourra jamais le faire pour un autre pays. ils sont tous bons pour etre renvoyés chez eux sans ménagement. enfin, c’est mon avis. la majorité sont poursuivis pour non paiement de dettes contractées au niveau des banks dans le cadre de l’emploi jeunes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici