Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a donné une nouvelle fois, des directives au sujet de la compagnie aérienne nationale. Air Algérie devra adopter un plan de restructuration et un nouveau mode de fonctionnement. 

Lors de la dernière réunion du conseil des ministres, Tebboune a instruit le ministre des transports de trouver des solutions pour la compagnie aérienne avant la saison estivale. Le chef de l’état a donné l’ordre de trouver une solutions immédiate et exceptionnelle à tous les problèmes liés au transport aérien. Il a ainsi, ordonner la restructuration de l’entreprise publique.

Abdelmadjid Tebboune a en outre, ordonné aux dirigeants de ce secteur de revoir le système structurel d’Air Algérie. Le mode de fonctionnement du transporteur aérien devra aussi être révisé afin de se conformer aux normes internationales.

Une compagnie mal gérée

Le président algérien a lui-même constaté que la compagnie était mal gérée. Il a donc, insisté sur le nécessité d’attribuer une grande importance au statut professionnel et social des pilotes de lignes et techniciens algériens travaillent dans le domaine de l’aviation.

A cet effet, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a donné de nouvelles directives concernant la hausse du nombre de vols, ainsi que la baisse des prix des billets pratiqués par Air Algérie à l’occasion de la saison estivale.

Le plan de restructuration attend d’être mis en œuvre

Le plan de restructuration de la compagnie n’est pas une option nouvelle. Il a même été rédigé et plusieurs fois, révisé par les responsables de la compagnie. Mais aucun acte concret n’a été mis en œuvre pour le moment.

Tout le monde s’accorde à dire qu’il est désormais nécessaire d’avoir un plan d’action et des objectifs clairs et dans des délais précis pour Air Algérie. Cette dernière devra d’ailleurs, s’appuyer exclusivement sur ses propres moyens et capacités pour mettre en œuvre ses plans de développement en conformité avec les normes internationales.

Les responsables doivent surtout mettre l’accent sur la nécessité d’accorder une grande importance à la situation socioprofessionnelle des pilotes et techniciens algériens de l’aviation. Car ces pilotes vont vers les compagnies étrangères qui leur proposent de meilleures conditions de travail.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici